Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Corée du Sud: Séoul durcit sa politique envers Pyongyang

S'abonner
MOSCOU, 26 mars - RIA Novosti. Le président sud-coréen Lee Myung-bak a annoncé mercredi sa décision de renoncer à la "politique du rayon de soleil" pratiquée depuis dix ans entre Séoul et Pyongyang.

"Désormais, il n'y aura plus de négociations allant à l'encontre de la volonté du peuple", écrit l'agence Yonhap, citant le leader sud-coréen.

Au terme d'une réunion avec les responsables du ministère de la Réunification, M. Lee Myung-bak (élu à la tête de l'Etat en décembre 2007) leur a enjoint de "modifier le mode de dialogue appliqué jusqu'ici".

M. Lee Myung-bak n'a toutefois pas précisé pourquoi le rapprochement entre Séoul et Pyongyang allait "à l'encontre de la volonté du peuple".

Proclamée par l'ancien président Kim Dae-jung (premier leader sud-coréen à avoir visité Pyongyang), la "politique du rayon de soleil" lui a valu le Prix Nobel de la paix. Soutenue dans son ensemble par la population sud-coréenne, elle a abouti à un élargissement sans précédent des contacts entre le Nord et le Sud de la péninsule. Ces échanges ont pourtant été dénoncés par les forces conservatrices sud-coréennes mécontentes de l'absence de solution au problème nucléaire de la Corée du Nord.

M. Lee Myung-bak a laissé entendre que les négociations ultérieures entre Séoul et Pyongyang dépendraient des progrès dans le règlement du problème nucléaire nord-coréen.

A cette occasion, le leader sud-coréen a évoqué la Déclaration commune pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Ce document, qui est entré en vigueur au début de l'année 1992, engage les deux parties à renoncer aux essais, à la production, au stockage, au déploiement et à l'utilisation de l'arme nucléaire et des sites de traitement du combustible nucléaire.

Selon les analystes, les propos du président sud-coréen seraient sans doute considérés par Pyongyang comme une tentative de pression, ce qui ne manquerait pas de réduire l'intensité des contacts entre les deux Corées, sans toutefois mener à une interruption de la coopération réciproque.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала