Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une agression géorgienne ne serait pas une surprise pour l'Abkhazie (chef de la diplomatie)

S'abonner
Une agression géorgienne ne serait pas une surprise pour l'Abkhazie, a déclaré jeudi par téléphone depuis Soukhoumi à RIA Novosti le chef de la diplomatie abkhaze Sergueï Chamba.
MOSCOU, 8 mai - RIA Novosti. Une agression géorgienne ne serait pas une surprise pour l'Abkhazie, a déclaré jeudi par téléphone depuis Soukhoumi à RIA Novosti le chef de la diplomatie abkhaze Sergueï Chamba.

(L'Abkhazie est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie - ndlr.)

La chaîne de télévision Zvezda, dépendant du ministère russe de la Défense, a annoncé jeudi, se référant à une information provenant du plus proche entourage du président géorgien (Mikhaïl Saakachvili), que la Géorgie pourrait lancer une opération militaire contre l'Abkhazie dans la nuit du 8 au 9 mai.

Selon M. Chamba, même une agression subite contre l'Abkhazie ne serait pas un succès, car les forces armées abkhazes se trouvent en état d'alerte renforcée.

"Nous référant à des sources géorgiennes, nous avons évoqué encore samedi dernier l'éventualité d'une agression de la Géorgie contre notre république. Aussi adoptons-nous toutes les mesures qui s'imposent. Quoi qu'il arrive, l'Abkhazie est prête et se trouve en permanence en état d'alerte renforcé pour riposter de façon adéquate", a souligné le ministre.

"Selon une information provenant du plus proche entourage du président géorgien (Mikhaïl Saakachvili), du 8 au 9 mai, des troupes géorgiennes feront irruption sur le territoire abkhaz depuis Zougdidi et à partir des gorges de Kodori. Par la suite, elles envahiront le district de Gali et une partie de ceux d'Otchamtchira et Tkvartcheli pour instaurer finalement leur contrôle total sur le territoire conquis", a indiqué jeudi Zvezda.

Selon cette chaîne de télévision, un fonctionnaire géorgien haut placé "a expliqué la divulgation d'une information aussi secrète par le désir de prévenir un conflit armé, susceptible d'emporter des milliers de vies de ses concitoyens dont M. Saakachvili entendait disposer".

Le ministère géorgien de la Défense a formellement démenti l'information sur une prétendue invasion en gestation contre l'Abkhazie.

"Ce n'est qu'une sottise, et nous n'entendons pas réagir aux sottises quelles qu'elles soient", a déclaré par téléphone à RIA Novosti la chef du service de presse du ministère Mme Nana Intskirveli.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала