Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

TNK-BP: le britannique BP accuse ses partenaires russes de pratiques malhonnêtes

S'abonner
MOSCOU, 24 juillet - RIA Novosti. Le britannique BP, qui détient 50% du groupe pétrolier TNK-BP, accuse ses partenaires russes - le consortium AAR - de recourir aux administrations russes pour faire pression sur BP.

"Force est de constater que l'attitude à notre égard n'a nulle part été aussi répréhensible qu'en Russie où nos partenaires - le consortium AAR - ont orchestré une campagne de pression pour obtenir un contrôle sur notre coentreprise TNK-BP. La manipulation de certains éléments de l'appareil bureaucratique russe a constitué une partie intégrante de cette campagne", lit-on dans une déclaration de Peter Sutherland, vice-président du conseil des directeurs de BP.

Jeudi, le PDG de TNK-BP, Robert Dudley, a fait savoir qu'il avait dû quitter la Russie, car les autorités du pays n'avaient pas prorogé son visa professionnel malgré le contrat de travail en vigueur.

Le consortium AAR, fondé par Mikhaïl Fridman (Alfa Group) et Viktor Vekselberg (Renova), accuse BP de léser leurs intérêts en tant qu'actionnaires et reproche un manque d'efficacité au management britannique de TNK-BP.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала