Les Etats-Unis pourraient infliger des sanctions économiques à la Russie (Novye izvestia)

MOSCOU, 21 août - RIA Novosti. Les Etats-Unis pourraient ne pas abroger l'amendement discriminatoire Jackson-Vanik en raison des actions de Moscou en Géorgie, lit-on jeudi dans le quotidien Novye izvestia.

Cet amendement, qui limite le commerce entre les deux pays, est depuis longtemps considéré comme un vestige de la guerre froide et, de facto, n'a pas été utilisé depuis presque 20 ans. Toutefois, compte tenu de la détérioration récente des relations russo-américaines, de nombreux experts envisagent la possibilité que les Etats-Unis réactivent les sanctions contre la Russie.

Selon Evgueni Nadorchine, expert à l'Institut international d'économie et des finances du Haut collège d'économie, avec ou sans l'amendement Jackson-Vanik, les tensions récentes entre les deux pays ont déjà provoqué des conséquences négatives telles qu'une baisse considérable des investissements et des difficultés dans les relations commerciales.

"Il est possible que dans le cas d'une aggravation des relations bilatérales, le Congrès annule le moratoire sur l'amendement Jackson-Vanik, estime Mikhaïl Deliaguine, directeur scientifique de l'Institut des problèmes de la mondialisation. En tout cas, les Etats-Unis examinent actuellement la possibilité de prendre des sanctions contre la Russie, ce qui, en théorie, pourrait se traduire par une saisie d'actifs de sociétés publiques russes en Amérique".

Selon l'expert, un coup économique contre la Russie ne serait en aucun cas mortel, même dans le cas où l'amendement serait réintroduit. Les entreprises de certains secteurs de l'économie subiront des pertes considérables, mais les liens économiques et commerciaux entre la Russie et les Etats-Unis ne sont pas assez importants pour que l'on puisse parler de conséquences catastrophiques."La Russie possède des moyens puissants pour influer sur les Etats-Unis, explique M. Deliaguine. L'Etat russe a fait d'énormes investissements en dollars, soutenant ainsi l'économie américaine. En cas d'introduction de sanctions, Moscou pourrait retirer ses dollars, aussi bien que les fonds investis dans des titres américains. De plus, les sommes ainsi libérées pourraient facilement être réinvesties en Asie ou en Europe. Les répercussions de ce genre d'actions aux Etats-Unis seraient beaucoup plus graves que celles de la levée du moratoire sur l'amendement Jackson-Vanik pour la Russie".

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала