Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: Iouchtchenko pourrait déclencher un coup d'Etat militaire pour se maintenir au pouvoir (politologue)

S'abonner
La confrontation et la lutte pour le pouvoir entre le président ukrainien Viktor Iouchtchenko et la première ministre Ioulia Timochenko pourraient déboucher sur un coup d'Etat militaire, a estimé mardi devant les journalistes à Moscou le politologue russe, Sergueï Markov.
MOSCOU, 16 septembre - RIA Novosti. La confrontation et la lutte pour le pouvoir entre le président ukrainien Viktor Iouchtchenko et la première ministre Ioulia Timochenko pourraient déboucher sur un coup d'Etat militaire, a estimé mardi devant les journalistes à Moscou le politologue russe, Sergueï Markov.

M. Markov est vice-président du Comité pour les organisations non gouvernementales (ONG) et les associations religieuses à la Douma (Chambre basse du parlement russe).

"Un coup d'Etat militaire en Ukraine est tout à fait possible comme variante de résolution de la crise politique résultant de la confrontation continue entre le président Viktor Iouchtchenko et la première ministre Ioulia Timochenko", a indiqué l'expert.

Le président de la Rada suprême (parlement ukrainien), Arseni Iatseniouk, a officiellement annoncé mardi l'éclatement de la coalition au pouvoir composée du parti de la première ministre Ioulia Timochenko et du bloc Notre Ukraine - Autodéfense populaire (NUAP), proche du président Viktor Iouchtchenko. Une nouvelle coalition doit être formée au parlement ukrainien d'ici 30 jours, sans quoi le président est autorisé à dissoudre le parlement et à annoncer des élections législatives anticipées. Le chef de l'Etat a déjà promis d'user de son droit.

Cela dit, M. Markov a fait remarquer que, ces derniers temps, le ministère ukrainien de la Défense organisait en permanence des exercices d'envergure à travers le pays.

"Les Troupes de l'Intérieur de l'Ukraine manifestent, elles aussi, leur loyauté face au président Iouchtchenko, alors que la Constitution veut qu'elles soient subordonnées au chef du gouvernement. Par ailleurs, il y a une dizaine de jours, M. Iouchtchenko a attribué le grade de général à 120 militaires ukrainiens, ce qui est significatif en soi. En règle générale, de tels évènements se produisent à la veille de crises", a supposé le politologue.

Quoi qu'il en soit, M. Markov n'exclut pas la reconstitution de la "coalition orange" à la Rada suprême, compte tenu de l'intérêt des Etats-Unis à maintenir M. Iouchtchenko au pouvoir.

"Si des législatives anticipées se tiennent prochainement en Ukraine, le parti de Viktor Iouchtchenko ne passera pas au parlement en raison de sa cote de popularité extrêmement basse", a indiqué l'expert.

"Il est tout aussi possible qu'une large coalition constitutionnelle soit créée au sein de l'actuelle Rada par le Parti des régions de Viktor Ianoukovitch (ancien chef du gouvernement ukrainien) et le Bloc Ioulia Timochenko, mais il ne faut pas oublier que M. Ianoukovitch et Mme Timochenko visent tous les deux le poste de président ukrainien", a ajouté M. Markov.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала