Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nomination du premier ambassadeur de Syrie en Irak depuis les années 1980

S'abonner
DAMAS, 16 septembre - RIA Novosti. La Syrie a nommé un ambassadeur en Irak pour la première fois depuis plus de 20 ans, rapporte mardi l'agence d'information syrienne SANA, ajoutant que ce poste a été confié à Nawaf Abboud al-Farès, gouverneur de la province de Quneitra (sud-est du pays).

Le diplomate a prêté serment devant le président syrien Bachar el-Assad.

L'agence n'a pas précisé la date du départ de l'ambassadeur syrien pour Bagdad.

La Syrie et l'Irak ont rétabli leurs relations diplomatiques en novembre 2006, soit 24 ans après leur rupture.

Les relations entre Damas et Bagdad se sont sérieusement dégradées au début des années 1980, lorsque l'ancien président irakien Saddam Hussein a accusé la Syrie d'avoir participé aux révoltes chiites et préparé un attentat à sa vie.

En réponse, les autorités syriennes ont découvert la "main de Bagdad" dans une série d'attentats terroristes perpétrés dans le pays et ont interrompu toutes relations avec le régime irakien.

52 missions diplomatiques fonctionnent actuellement en Irak. Le Liban, la Syrie, la Tunisie et le Yémen sont les seuls pays arabes à avoir ouvert leurs ambassades à Bagdad. Or, aucun de ces Etats n'est pour le moment représenté au niveau d'ambassadeurs par crainte pour leur sécurité.

D'autres pays arabes, notamment l'Algérie, le Maroc, la Jordanie, les Emirats arabes unis, le Royaume de Bahreïn et le Koweït, ont répondu à l'appel des autorités irakiennes à rétablir leur présence diplomatique à Bagdad et envisagent d'y ouvrir prochainement leurs ambassades.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала