Etats-Unis: la crise pousse Obama à nommer Clinton au poste de secrétaire d'Etat (expert)

La décision du président élu des Etats-Unis, Barack Obama, de nommer son ex-rivale démocrate Hillary Clinton au poste de secrétaire d'Etat s'explique en partie par la crise financière, a estimé lundi dans une interview à RIA Novosti le président de la Fondation pour une politique efficace (Russie), Gleb Pavlovski.
MOSCOU, 1er décembre - RIA Novosti. La décision du président élu des Etats-Unis, Barack Obama, de nommer son ex-rivale démocrate Hillary Clinton au poste de secrétaire d'Etat s'explique en partie par la crise financière, a estimé lundi dans une interview à RIA Novosti le président de la Fondation pour une politique efficace (Russie), Gleb Pavlovski.

Lundi, M.Obama a tenu une conférence de presse à Chicago pour annoncer les nominations à des postes clés dans sa future administration. Mme Clinton et le secrétaire à la Défense, Robert Gates, qui a gardé son poste, y ont assisté.

Selon M. Pavlovski, la décision de nommer l'ancienne première dame des Etats-Unis au poste de chef de la diplomatie américaine n'est sans doute pas due aux préférences personnelles du président élu, mais plutôt à l'actuelle situation économique dans le pays et le monde.

"Comme d'ici fin janvier, la crise peut encore s'aggraver, M.Obama est pressé de créer une impression de sécurité et de stabilité, d'inspirer la confiance aux acteurs du marché et à la classe politique des Etats-Unis. La théorie de Clinton leur est plus familière et compréhensible que celle d'Obama que tout le monde soupçonne de radicalisme", a indiqué l'expert.

"Le monde des affaires veut voir la cohésion des élites et une perspective sure, alors qu'Obama fait naître des craintes. Des craintes et des risques perturbent le marché. Je ne pense pas que Clinton devienne secrétaire d'Etat sinon la crise actuelle", a souligné le président de la Fondation pour une politique efficace.

Et d'ajouter que la décision d'Obama de garder Robert Gates au poste de ministre de la Défense a sans doute la même explication - la crise.

D'après M.Pavlovski, en matière de sécurité nationale, les Etats-Unis auront pour problèmes prioritaires la situation au Proche-Orient, en Irak et en Afghanistan, ainsi que les relations avec l'Iran et la Russie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала