Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le gaz russe afflue à nouveau en Italie

S'abonner
Après seize jours d'interruption, le gaz russe transitant par l'Ukraine alimentait à nouveau mercredi soir l'Italie, rapporte jeudi l'agence ANSA depuis une station gazière située dans la ville italienne de Tarvisio, à la frontière avec l'Autriche et la Slovénie.
ROME, 22 janvier - RIA Novosti. Après seize jours d'interruption, le gaz russe transitant par l'Ukraine alimentait à nouveau mercredi soir l'Italie, rapporte jeudi l'agence ANSA depuis une station gazière située dans la ville italienne de Tarvisio, à la frontière avec l'Autriche et la Slovénie.

La plupart du gaz acheté par l'Italie à la Russie passe par ce point d'entrée dont la capacité varie de 80 à 90 millions de m3 par jour.

Le gaz russe couvre environ 30% des besoins italiens en méthane.

Mardi dernier, le premier ministre italien Silvio Berlusconi a réalisé une déclaration spéciale sur la résolution de la plus longue crise gazière ayant touché l'Europe.

M.Berlusconi a souligné que "l'issue heureuse de la crise avait été rendue possible grâce au gouvernement italien et à la société Eni qui sont sur le plan diplomatique et économique des garants du marché des hydrocarbures".

Le président du Conseil italien s'est également montré satisfait du fait "qu'Eni ait pu devenir un catalyseur parmi les compagnies énergétiques européennes en permettant aux deux pays de parvenir à un accord".

En raison de l'absence de contrat pour 2009, Gazprom a suspendu les livraisons à l'Ukraine le 1er janvier, avant de couper le 7 janvier l'approvisionnement de l'Europe, Kiev empêchant l'accès du combustible à ses gazoducs d'exportation. Dès le 13 janvier, le géant gazier russe a tenté de rétablir le transit vers l'Europe, Kiev rejetant systématiquement toutes les demandes à cet effet.

Le 20 janvier, à l'issue de la signature des accords appropriés, l'Ukraine a rouvert son réseau gazier au gaz russe en vue de son acheminement vers l'Europe.

Les premières livraisons de gaz russe ont atteint mardi dernier au soir la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque et l'Autriche. Mercredi, les livraisons de gaz ont repris en Serbie, en Bosnie-Herzégovine, en Pologne, en Turquie et en France.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала