Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

LES MINISTRES DES FINANCES DU G20 COORDONNENT LES PROJETS DE SORTIE DE LA RECESSION

S'abonner
La deuxieme et dernière journée de la réunion des ministres des Finances du G20 se déroule à Londres.

La deuxieme et dernière journée de la réunion des ministres des Finances du G20 se déroule à  Londres. L’actuelle séance est la dernière en vue de la préparation du sommet de cette organisations internationale influente qui se réunira les 24 et 25 septembre dans la ville américaine de Pittsburg.

Les pourparlers des ministres du G20 ont commencé dans une ambiance d’un optimisme quasi manifeste. Il s’esplique par le fait que les pays du G20 qui interviennet pour 85% dans le PIB mondial ont réussi à coordonner leurs actions et à déterminer les moyens de sortie de l’actuelle récession. Selon les données des experts, la situation financière se stabilise plus rapidement que ce n’était prévu et la reprise serait plus puissante et plus impressionnante par rapport aux estimations préalables. Cependant, Alistair Darling, ministre britannique des Finances, a appelé les membres du G20 à ne pas se relaxer et à poursuivre la lutte contre la récession globale, malgré les premiers signes d’amélioration de la conjoncture économique. Beaucoup d’experts dont Leonid Grigoriev, président de l’Institut russe d’énergétique et de finances, partagent cette opinion.

La récession globale de 2008-2009 est très complexe. Il est dangereux de penser qu’elle soit terminée. En effet, la récession brutale s’est arrêtée en été et, en croire d’après les principaux indices économiques, la situation se stabilise. Elle a atteint le fond aussi douloureux que ce soit. Et heureusement nous ne descendons pas encore plus. Quelle est l’aspect de la récession globale aujourd’hui dans le monde? La production industrielle se relève très lentament aux Etats-Unis. Les indices de la bourse ont commencé à s’améliorer partout dans le monde.  La Chine tient aussi : elle a fait des réserves importantes et a commencé la construction intérieure au moyen des crédits, autrement dit, elle s’efforce de s’en tirer toute seule. Il semble qu’elle y réussit.  L’Europe se trouve dans une situation plus complexe. Je veux dire, chacun se tire de la situation à sa manière. La Russie à sa manière, la Chine à sa façon, l’Europe aussi.

De sérieux différends au sujet des aproches conceptuelles de la sortie de la récession demeurent pourtant parmi les membres du G20. La France et l’Allemagne insistent sur l’idée de renoncer à un large soutien par l’Etat des économies nationales. Alors que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, qui se tirent plus péniblement de la situation, se prononcent pour poursuivre l’ancienne ligne. Il n’est pas clair pour le moment si les ministres trouvent un compromis au sujet des problèmes complexes ou bien ce sont les chefs d’Etats qui s’on occuperont au prochain sommet de Pittsburg.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала