Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Gaz: GDF Suez renonce à South Stream pour Nabucco (Mestrallet)

S'abonner
Le groupe énergétique français GDF Suez est prêt à examiner la possibilité d'investir dans le projet de gazoduc Nabucco et se détourne définitivement du projet South Stream.

MOSCOU, 15 octobre - RIA Novosti. Le groupe énergétique français GDF Suez est prêt à examiner la possibilité d'investir dans le projet de gazoduc Nabucco et se détourne définitivement du projet South Stream, a annoncé jeudi lors d'une conférence de presse le PDG du groupe Gérard Mestrallet.

Selon lui, GDF Suez a déjà manifesté son intérêt pour Nabucco il y a deux ans, mais la Turquie, qui accueillera la majeure partie du pipeline, a alors opposé un veto tacite à sa participation en réponse à la reconnaissance par le parlement français du génocide arménien dans l'empire ottoman. Or, lors de sa visite en France, il y a une semaine, le président turc Abdullah Gül a invité les compagnies françaises à prendre part au projet.

Grâce à Nabucco, l'UE espère pouvoir réduire sa dépendance vis-à-vis des importations de gaz russe. Parmi les fournisseurs potentiels de combustible bleu pour le pipeline figurent l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et le Turkménistan. Le gazoduc doit entrer en service en 2012. Long de 3.300 kilomètres, il aura une capacité de 31 milliards de m3 de gaz par an.

Le geste du chef de l'Etat turc a incité GDF Suez à renoncer définitivement au projet alternatif South Stream en cours de réalisation par le russe Gazprom et l'italien Eni.

Il n'en reste pas moins que le groupe français envisage d'acquérir une participation dans Nord Stream, un autre projet de gazoduc important piloté par Gazprom.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала