Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Yémen: assistance ne doit pas rimer avec ingérence (Moscou)

© RIA Novosti . Grigoriy Sisoev / Aller dans la banque de photosAlexander Zasypkin
Alexander Zasypkin  - Sputnik France
S'abonner
L'assistance accordée au Yémen doit exclure toute ingérence dans ses affaires intérieures, a déclaré Alexandre Zassypkine, du ministère russe des Affaires étrangères.

L'assistance accordée au Yémen doit exclure toute ingérence dans ses affaires intérieures, a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse à RIA Novosti Alexandre Zassypkine, du ministère russe des Affaires étrangères.

"Cette assistance doit être accordée selon les formes que la partie yéménite jugera elle-même nécessaires et utiles (...) et qui excluent toute tentative d'ingérence dans les affaires intérieures du pays", a indiqué le diplomate, commentant les résultats de la conférence sur le Yémen qui s'est tenue mercredi à Londres en marge de la réunion sur l'Afghanistan.

Associant les délégations de 21 pays, dont la Russie, cette conférence a débouché sur la création du programme "Les amis du Yémen" qui sera lancé dès mars prochain et sur l'annonce d'une réunion de pays donateurs sur le Yémen les 27 et 28 février à Ryad.

La tentative d'attentat de la part d'un jeune Nigérian à bord d'un avion de ligne américain le jour de Noël 2009 entre Amsterdam et Detroit a attiré l'attention des Occidentaux sur l'instabilité dans ce pays.

Le suspect de l'attentat manqué Umar Farouk Abdulmutallab, 23 ans, avait étudié à Londres et entretenait aussi des liens avec le Yémen.

"Le Yémen est une sorte de couveuse pour les terroristes et un refuge éventuel. Après la zone longeant la frontière afghano-pakistanaise, c'est le deuxième foyer de terrorisme dangereux pour nous", a notamment déclaré le premier ministre britannique Gordon Brown.

De son coté, le président américain Barack Obama a accusé la branche yéménite de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda d'avoir entraîné et équipé le jeune homme.

Pays le plus pauvre de la péninsule Arabique et figurant parmi les nations les plus pauvres du monde, le Yémen est aujourd'hui secoué par une rébellion dans le nord et un mouvement sécessionniste dans le sud. Ce pays fait figure de sanctuaire pour les islamistes. Sa situation économique alimente également les extrémismes. De surcroît, le Yémen fait face au déclin de ses réserves pétrolières qui représentent 75% de ses revenus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала