Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Serguei Lavrov : il ne doit plus jamais émaner de menace terroriste ni du narcotrafic d'Afghanistan

S'abonner
Le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov a été parmi plus de 70 ministres des AE et chefs des institutions internationales, notamment le secrétaire général de l’ONU Ban Ke-Moon, ayant pris part à la conférence internationale sur l’Afghanistan.
Le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov a été parmi plus de 70 ministres des AE et chefs des institutions internationales, notamment le secrétaire général de l’ONU Ban Ke-Moon, ayant pris part à la conférence internationale sur l’Afghanistan. Les délégués au forum ont envisagé les engagements réciproques de la communauté internationale et de l’Afghanistan pour la période de transfert de la responsabilité à l’administration afghane.
« Le moment décisif est venu où la coopération internationale est à même de prêter concours au peuple afghan dans la direction et la défense du pays », a souligné en ouvrant le forum le premier ministre britannique Gordon Brown ayant indiqué que 2009 avait été une année très difficile pour les troupes coalisées.
Le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov a souligné que le mandat d’introduction des troupes en Afghanistan délivré il y a 8 ans par le CS de l’ONU aux Etats-Unis et à l’OTAN supposait la lutte contre le terrorisme et le narcotrafic :
Les forces qui se trouvent en Afghanistan en vertu du mandat du CS de l’ONU doivent s’acquitter de leurs tâches. Le CS leur a délivré à l’époque à leur demande le mandat supposant la lutte tant contre les groupes terroristes clandestins que contre le narcotrafic en Afghanistan. Nous sommes disposés à leur prêter concours en la matière mais les forces coalisées devraient prendre conscience de leur responsabilité.
L’institution par les grandes puissances mondiales d’un fonds international est une décision très importante adoptée à la conférence. Il est institué en vue de financer le programme de paix et de réintégration mis en œuvre par l’administration afghane pour assurera une alternative économique à ceux qui n’en ont pas aujourd’hui.
Le président afghan Hamid Karzaï a promis de concentrer les efforts en vue de mettre fin à la corruption dans les structures du pouvoir du pays pour renforcer la confiance du peuple au gouvernement.
« La conférence a constitué une étape importante dans les efforts internationaux en vue de prêter concours à l’Afghanistan dans l’intérêt de la gestation d’un Etat pacifique, indépendant, neutre et économiquement stable exempt de terrorisme et de crimes liés à la drogue, a déclaré à l’issue du forum le département de l’information et de la presse du ministère russe des AE.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала