DMITRI MEDVEDEV A APPELÉ À DÉVELOPPER LE FORUM DES PAYS-EXPORTATEURS DU GAZ

La Russie a appelé les principaux exportateurs mondiaux du gaz à intensifier la coordination des positions sur le marché pour défendre avec plus de succès leurs intérêts commerciaux. En se produisant à la conférence consacrée aux problèmes du développement du secteur énergétique russe à Omsk, le président Dmitri Medvedev a déclaré la nécessité de faire de sorte que le Forum des pays-exportateurs du gaz devienne un leader mondial, aussi important que l'Organisation des pays exportateurs du pétrole.
Le forum des pays-exportateurs gaziers réunit 14 plus gros producteurs mondiaux du gaz naturel. Ils contrôlent presque la moitié de toute la production mondiale du gaz, et leurs stocks excèdent au total 70 pour-cent des stocks universels. Le forum est appelé souvent " OPEP gazier", il était fondé en 2001 et ces dernières années, il s’occupait surtout des problèmes organisationnels. En décembre 2009, le Russe Léonid Bokhanovsky a été élu son secrétaire général. "Il faut faire avancer notre consortium des exportateurs du gaz pour qu'il occupe des positions de leader", — a dit Medvedev à Omsk.
Voici comment cette déclaration était commentée par le chef de la direction analytique du Fonds de la sécurité énergétique nationale Alexandre Pasetchnik dans l'interview à «la Voix de la Russie »:
« Le 9 décembre 2009, la Russie a réussi à obtenir que notre représentant devienne le premier secrétaire général du Forum. Les membres de la rencontre à Doha ont soutenu unanimement la candidature du vice-président de "Strojtransgaz" Léonid Bokhanovsky. Quelles tâches se posent devant le Forum ? Premièrement, le passage vers un nouveau principe de la formation des prix est nécessaire. Il faut s'écarter du rattachement des prix du gaz aux prix "du panier pétrolier». Deuxièmement, il faut la division du marché entre les principaux producteurs potentiels du gaz. Et, enfin, il faut absolument créer des agences alternatives, pareilles à l'Agence énergétique internationale qui estimeront le marché gazier. C'est-à-dire, elles donneront des pronostics du développement du marché mondial du gaz, de la demande, de l’offre et cætera. Pour ce qui est du passage vers une nouvelle formation des prix, il y a déjà certains changements positifs. Les pays du Forum se sont exprimés en faveur d’une formation des prix du gaz indépendante de ceux du pétrole. Sûrement : les perspectives du Forum existent et elles sont très grandes ».
Ces dernières années, en tant que le plus grand exportateur du gaz, la Russie se prononce toujours pour la balance des intérêts des producteurs et des consommateurs du gaz sur le marché mondial. Et l'appel de Dmitri Medvedev d'augmenter le rôle du Forum des pays-exportateurs du gaz est justement dirigé sur le renforcement de leurs positions sur le marché.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала