VIKTOR IANOUKOVITCH : LES RELATIONS AVEC LA RUSSIE DOIVENT ETRE FONDEES SUR LA BASE DE L’AMITIE ET DU PRAGMATISME

Les relations avec la Russie et l’Ukraine doivent revenir à leur format initial, amical et stratégique, a déclaré aux chaînes de télévision russe Viktor Ianoukovitch après sa victoire aux présidentielles ukrainiennes. Il a noté que ces derniers temps Moscou et Kiev ont accumulé une grande quantité de questions nécessitant une réponse urgente. Dans nombre d’entre elles, Viktor Ianoukovitch a une position nette.
Une de ces questions concerne l’aspiration de l’ancienne administration de Kiev à faire entrer l’Ukraine dans l’OTAN dans les plus brefs délais. « Le format des relations entre l’Ukraine et l’OTAN est aujourd’hui défini et ne sera pas élargi. Je ne pense pas que la question de l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN va se poser dans un avenir proche. Mais si elle se pose, elle sera résolue au référendum national », a dit Viktor Ianoukovitch.
Aujourd’hui, a souligné Ianoukovitch, l’Ukraine est absolument satisfaite de l’initiative du président russe Dmitri Medvedev, concernant la conception de la sécurité européenne. Le nouveau leader ukrainien veut soutenir cette conception et participer activement à son élaboration.
En ce qui concerne les relations entre la Russie et l’Ukraine, elles doivent être amicales et pragmatiques, a souligné Viktor Ianoukovitch. Pendant ces cinq dernières années beaucoup de tensions se sont développées entre les deux pays, dont plusieurs ont porté préjudice aux intérêts commerciaux de l’Ukraine. Ianoukovitch a avancé comme exemple le domaine gazier : « Pendant ces dernières années l’Ukraine n’a fait que perdre dans ses relations avec la Russie autour du gaz. Il y a cinq ans, je proposais de créer un consortium gazier qui puisse moderniser le système ukrainien de distribution de gaz et d’augmenter considérablement les volumes de gaz transporté. L’implication dans ce processus de la Russie en tant que premier fournisseur de gaz à l’Europe et principal partenaire de l’Ukraine ainsi que des autres pays consommateurs européens, est tout à fait naturelle. Dans ce cas l’Ukraine conserverait et même augmenterait les volumes de gaz transporté et ses intérêts économiques seraient pris en considération. Au lieu de cela, il y a eu des événements qui ont débouché sur la construction des gazoducs contournant l’Ukraine. Comme résultat, rien qu’en 2009 l’Ukraine a perdu plus de 25 milliards de mètres cubes de gaz de transit».
Dans ce rapport, Viktor Ianoukovitch veut élaborer une stratégie qui défende les intérêts de l’Ukraine et donne à ses partenaires les garanties du fonctionnement stable du système ukrainien de transit de gaz.
Parmi les questions qui nécessitent aussi des consultations sont la présence de la Marine russe de la mer Noire à Sébastopol après 2017, et le statut de la langue russe en Ukraine qui est aujourd’hui délibérément abaissé. Viktor Ianoukovitch a promis qu’il aborderait ces questions aussitôt après son inauguration.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала