Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Piraterie: les juridictions nationales incompétentes pour réprimer le fléau (diplomate russe)

© RIA Novosti . Ruslan Krivobock / Aller dans la banque de photosLe représentant de la Russie à l'ONU Vitali Tchourkine. Archives.
Le représentant de la Russie à l'ONU Vitali Tchourkine. Archives. - Sputnik France
S'abonner
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi, à l'initiative de la Russie, une résolution visant à créer une instance judiciaire internationale habilitée à poursuivre au pénal les pirates somaliens.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi, à l'initiative de la Russie, une résolution visant à créer une instance judiciaire internationale habilitée à poursuivre au pénal les pirates somaliens, a déclaré le représentant de la Russie à l'ONU Vitali Tchourkine.

La nécessité de créer cette instance tient au fait que les juridictions nationales ne sont pas en mesure d'infliger une peine adéquate aux brigands des mers, estime le diplomate.

"L'expérience atteste que les poursuites exercées contre les pirates par les tribunaux nationaux du Kenya, des Seychelles et d'autres pays de la région ne donnent pas l'effet recherché", a-t-il affirmé.

La résolution appelle tous les pays riverains du golfe d'Aden à reconnaître la piraterie comme une infraction pénale et invite le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à formuler des propositions visant à instituer un tribunal régional ou international compétent pour juger les pirates. A l'heure actuelle, certains Etats relâchent les personnes soupçonnées de piraterie faute de procédures juridiques appropriées.

D'après le Bureau maritime international, en 2009, les pirates somaliens ont entrepris 217 tentatives d'attaques (soit deux fois plus qu'en 2008) et capturé 47 navires, obtenant près de 82 millions de dollars de rançon.

En décembre 2008, une mission internationale antipiraterie a été mise en place dans le golfe d'Aden. Menée sous mandat de l'ONU, cette opération dénommée Atalante regroupe 16 pays, dont la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала