Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

OMC: Moscou menace d'adhérer sans attendre Minsk (Poutine)

© RIA Novosti . Alexei Druzhinin / Aller dans la banque de photosOMC: Moscou menace d'adhérer sans attendre Minsk (Poutine)
OMC: Moscou menace d'adhérer sans attendre Minsk (Poutine) - Sputnik France
S'abonner
La Russie et le Kazakhstan adhéreront ensemble à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sans attendre la Biélorussie, si Minsk ne signe pas les accords de l'Union douanière, a déclaré le premier ministre russe Vladimir Poutine.

La Russie et le Kazakhstan adhéreront ensemble à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sans attendre la Biélorussie, si Minsk ne signe pas les accords de l'Union douanière, a déclaré vendredi à Saint-Pétersbourg le premier ministre russe Vladimir Poutine.

"J'espère que la Biélorussie signera les documents (de l'Union douanière russo-kazakho-biélorusse) dès qu'elle aura achevé ses procédures juridiques nationales. Nous pourrons alors avancer vers notre entrée à trois (à l'OMC). Mais si elle n'adhère pas, les deux autres pays avanceront" sans l'attendre, a indiqué M.Poutine au terme d'une réunion de l'organe suprême de l'Union douanière tenue en l'absence du premier ministre biélorusse Sergueï Sidorski.

Le premier ministre Sidorski a renoncé à se rendre fin mai à Saint-Pétersbourg en raison des divergences qui persistent entre les trois membres de l'Union malgré la prochaine entrée en vigueur du Code douanier le 1er juillet. Les divergences concernent notamment les taxes à l'importation de pétrole et de produits pétroliers qui ont une grande importance pour la Biélorussie.

En juin 2009, la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan ont annoncé leur volonté de faire candidature commune pour l'OMC au sein de l'Union douanière, avant de revenir sur cette décision en octobre. L'Union douanière a été mise en place le 1er janvier 2010. Les chefs d'Etat des trois pays ont convenu de poursuivre les négociations séparées avec l'OMC tout en concertant leurs positions aux négociations.

La Russie est en négociation avec l'OMC depuis 1993, plus que tout autre pays. Moscou a réglé 95% des différends avec les membres de cette organisation et a terminé ses négociations bilatérales avec 60 pays membres, Astana avec 22 pays et Minsk avec une dizaine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала