Drogue afghane: une menace planétaire (experts)

© RIA Novosti . Pavel Lisitsyn / Aller dans la banque de photosDrogue afghane: une menace planétaire (experts)
Drogue afghane: une menace planétaire (experts) - Sputnik France
Il est indispensable de concevoir une approche globale du problème de la drogue afghane et de lui trouver une solution internationale, ont déclaré jeudi des experts russes et américains lors d'un duplex Moscou-Washington organisé par RIA Novosti.

Il est indispensable de concevoir une approche globale du problème de la drogue afghane et de lui trouver une solution internationale, ont déclaré jeudi des experts russes et américains lors d'un duplex Moscou-Washington organisé par RIA Novosti.

Selon le Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants, l'héroïne afghane emporte la vie d'environ 100.000 personnes chaque année, dont 30.000 en Russie.

Un forum international appelé à mettre en place une plate-forme commune de lutte contre ce fléau se tiendra les 9 et 10 juin à Moscou à l'initiative de RIA Novosti. Placé sous la devise "La production de stupéfiants afghans, un défi pour la communauté internationale", il réunira les experts les plus réputés et les chefs des services chargés de la lutte antidrogue, des responsables politiques et des journalistes, ainsi que les représentants de nombreuses organisations internationales, dont l'ONU et l'OTAN.

Intervenant lors du duplex, Caroline Wadhams, directrice de programme du Center for American Progress, a souligné qu'un progrès substantiel n'avait pas été enregistré ces derniers temps dans la lutte contre la production illicite de stupéfiants. Cependant, a-t-elle ajouté, les priorités de la lutte ont changé: si autrefois, on mettait l'accent sur la destruction des plantations de pavot somnifère, aujourd'hui, on accorde l'attention principale au problème de l'accoutumance à la drogue.

Le conseiller politique de l'ambassade d'Afghanistan aux Etats-Unis Ashraf Haidari a pour sa part estimé que le problème de la drogue afghane tenait dans une large mesure aux difficultés économiques du pays: dans certaines régions de l'Afghanistan, le chômage frappe 70% à 80% de la population active.

"Il n'y a rien d'étonnant que les gens se trouvent impliqués dans la production illicite de stupéfiants", a constaté le diplomate.

Son avis est partagé par Yossef Bodansky, directeur de recherche à l'International Strategic Studies Association.

"L'argent rapporté par le trafic de drogue constitue le principal revenu des élites politiques et économiques afghanes. Aussi longtemps qu'il en sera ainsi, rien ne les incitera à réduire le nombre de personnes impliquées dans la production de stupéfiants", a-t-il affirmé.

Le président du comité de patronage de l'Institut de démographie et développement régional Iouri Kroupnov juge indispensable de détruite les plantations de pavot somnifère.

"Si nous ne le faisons pas, nous n'arriverons jamais à contrer la narcomenace afghane", a-t-il conclu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала