Le Kirghizistan est au bord du néant

© Photo: RIA NovostiLe Kirghizistan est au bord du néant
Le Kirghizistan est au bord du néant - Sputnik France
Le Kirghizistan est au bord du néant. Dans les villes de Och et de Jalal-Abadil qui sont devenus l'arène des conflits interethniques, la situation s'est calmée. Pourtant, elle reste tendue et imprévisible.
Le Kirghizistan est au bord du néant. Dans les villes de Och et de Jalal-Abadil qui sont devenus l'arène des conflits interethniques, la situation s'est calmée. Pourtant, elle reste tendue et  imprévisible.

Aujourd'hui au Kirghizistan et à l'étrangers plusieurs personnes  réfléchissent aux causes d'une nouvelle vague de violence. Voici  l'opinion du politologue tadjike Rashid Gani Abdullo.

Les problèmes principaux du Kirghizistan consistent en ce  que ce pays n'arrive pas de créer sa structure d'Etat conformément au modèle qui serait adéquat à la réalité kirghize.  Il existe aussi le problème de la rivalité des grandes puissances en Asie centrale.  Pour le moment on peut dire que le pays est en état de l'opposition militaire et politique.

Nous croyons que c'est une certaine exagération. En ce qui concerne le Kirghizistan, on ne peut pas parler de la structure manquée d'Etat.  Il s'agit plutôt du manque de stabilité politique et économique ce qui  stimule des groupements et des clans dans la lutte pour le pouvoir.

Pendant deux décennies ces problèmes n'ont pas été résolus, à cause de cela les troubles sociaux ont été inévitables. En ce qui concerne le facteur interethnique, il est toujours  utilisé par des élites politiques du Kirghizistan dans la lutte intestine. Voila ce qu'en dit le président de l'Organisation Internationale des Kirghizes   « Ala-Too » Djamilakhan Baguieva.

Ce qui s'est passé à Och est une tragédie pour tout le monde, pour tous ceux qui vivront dans ce pays. C'est notre patrie commune. La patrie des Ouzbeks, des Kirghizes, des gens de toutes les nationalités qui y vivent. Il est très important d'être soldèrent avec toux ceux qui habitent dans la région.

La Russie apporte sa contribution dans la réalisation de cet objectif. Trois avions de transport du Ministère des situations d'urgence de Russie  avec l'aide humanitaire arriveront à Bichkek le 16 juin. Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon  a salué les efforts de la Russie concernant la résolution de la situation complexe au Kirghizistan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала