Gazprom renforce la pression sur le Bélarus, Loukachenko s'indigne

Le géant russe Gazprom a accru vendredi la pression sur le Bélarus et se prépare à réduire ses livraisons de gaz à ce pays, s'il ne règle pas sa dette, un comportement jugé "intolérable" par le président bélarusse Alexandre Loukachenko.

Le patron de Gazprom, Alexeï Miller a annoncé la création d'un groupe de travail chargé de préparer la réduction fournitures gazières qui pourraient chuter de 85% lundi à 6H00 GMT.

"Nous avons créé un groupe de travail pour évaluer la situation concernant le Bélarus", a-t-il déclaré, en marge du Forum économique de Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie), selon les agences russes.

Le président Loukachenko n'a pas mâché ses mots pour répondre. "La position de la Russie concernant les livraisons du gaz au Bélarus est intolérable", a-t-il lancé lors d'un déplacement dans la région natale de Moguilev (est du pays), cité par son service de presse.

La Russie et le Bélarus, dont les relations sont souvent tendues malgré une amitié affichée, sont en désaccord sur le prix du gaz russe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала