Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Darfour: un disparu suite à la libération de l'hélicoptère russe (ambassade)

© RIA Novosti . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosL'hélicoptère Mi-8
L'hélicoptère Mi-8 - Sputnik France
S'abonner
Un des quatre pilotes russes est porté disparu suite à la libération mardi soir de l'hélicoptère Mi-8MTV capturé lundi par les rebelles dans la province du Darfour, a annoncé le chargé d'affaires de la Russie au Soudan Iouri Vidakas.

Un des quatre pilotes russes est porté disparu suite à la libération mardi soir de l'hélicoptère Mi-8MTV capturé lundi par les rebelles dans la province du Darfour, a annoncé mercredi à Khartoum le chargé d'affaires de la Russie au Soudan Iouri Vidakas.

"Nous pouvons confirmer qu'un pilote a disparu. Tous les employés de l'ambassade russe s'en occupent 24 heures sur 24. Nous prenons des mesures urgentes pour déterminer le sort du pilote et obtenir des informations dignes de foi", a indiqué M.Vidakas.

Les autres membres d'équipage de l'hélicoptère, qui est rentré à sa base à Niyala mardi soir selon son propriétaire UTair, sont sains et saufs. "Leur état de santé est satisfaisant, personne n'a été blessé, ils sont rentrés à Niyala", a ajouté le diplomate.

Mercredi, la compagnie aérienne russe UTair a rapporté que son hélicoptère Mi-8MTV avec quatre pilotes russes et cinq passagers soudanais à bord effectuait un vol entre El Fasher (Soudan) et Habesha (Tchad) sur commande de l'ONU, avant d'être capturé.

Des hostilités entre les groupes rebelles et les troupes gouvernementales continuent dans la province soudanaise du Darfour depuis février 2003. Les rebelles souhaitent renverser le régime du président Omar el-Béchir. Selon l'ONU, les hostilités, les maladies et la famine y ont fait plus de 300.000 morts alors que les autorités soudanaises font état de 10.000 morts.

En 2009, à la suite d'une enquête sur le conflit du Darfour, la Cour pénale internationale a délivré un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir, l'accusant de crime de guerre et de crimes contre l'humanité.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала