Roms: l'UE menace la France de sanctions

La Commission européenne n'a aucun autre choix que d'engager des procédures d'infraction contre la France pour sa politique "discriminatoire" à l'encontre des Roms, a déclaré la commissaire européenne à la Justice et aux Droits des citoyens, Viviane Reding.

La Commission européenne n'a aucun autre choix que d'engager des procédures d'infraction contre la France pour sa politique "discriminatoire" à l'encontre des Roms, a déclaré la commissaire européenne à la Justice et aux Droits des citoyens, Viviane Reding.

"L'Europe n'a rien connu de semblable depuis la Seconde Guerre mondiale", a-t-elle affirmé mardi lors d'un point de presse à Bruxelles. Et d'ajouter que "la Commission européenne n'aurait pas d'autre choix que d'initier des procédures en infraction contre la France".

Après avoir rappelé que les Roms avaient été expulsés d'un pays membre de l'UE pour la seule raison qu'ils constituaient une minorité ethnique, la commissaire a demandé des explications aux autorités françaises.

Il est indispensable d'amener ces dernières à modifier leur comportement, a-t-elle dit, soulignant qu'il ne s'agissait pas d'un péché véniel, mais d'un "véritable scandale".

Après avoir indiqué que la France n'éviterait pas une procédure judiciaire européenne, Mme Reding a fait remarquer que l'exécutif communautaire trancherait cette question "dans un délai de deux semaines".

Elle n'a pas cité les sanctions qui seraient décrétées contre Paris, soulignant qu'elles feraient l'objet de précisions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала