Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le budget 2011-2013 : sans emprunts extérieurs

© Photo: RIA NovostiLe budget 2011-2013 : sans emprunts extérieurs
Le budget 2011-2013 : sans emprunts extérieurs - Sputnik France
S'abonner
L'Etat s'acquittera sans aucun doute de ses engagements sociaux devant les citoyens, poursuivra la modernisation de l'économie et maintiendra la stabilité macro-économique. Selon le premier ministre russe Vladimir Poutine, telles sont les priorités du budget 2011-2013.

L'Etat s'acquittera sans aucun doute de ses engagements sociaux devant les citoyens, poursuivra la modernisation de l'économie et maintiendra la stabilité macro-économique. Selon le premier ministre russe Vladimir Poutine, telles sont les priorités du budget 2011-2013. Le projet  de budget fédéral a été examiné jeudi à la séance du gouvernement.

Vladimir Poutine a formulé les priorités des frais budgétaires : Santé, majoration des allocations, de la solde des militaires et des bourses des étudiants.

Le budget sera fondé essentiellement sur les emprunts intérieurs et les bénéfices assurés par la privatisation des biens publics. La Russie entend emprunter l'année prochaine aux marchés extérieurs deux fois moins de moyens qu'en 2010 : un peu plus de 3,5 milliards de dollars. Les emprunts intérieurs constitueront la source essentielle pour combler le déficit budgétaire. Les autorités russes envisagent, en outre, la vente des parts de l'Etat dans les grandes compagnies.

Ce sera le budget de travail sans projets grandioses. Il suppose en premier lieu la réalisation des objectifs sociaux, indique le président de l'Institut d'énergie et de finances Léonide Grigoriev :

Le document ne suppose pas les dépenses supplémentaires. La crise a limité nos possibilités. C'est avant tout le budget social et non pas d'infrastructure comme il était prévu en 2007-2008.

Les experts signalent l'embargo direct sur l'accroissement en 2011 des effectifs de fonctionnaires fédéraux et de travailleurs du secteur public. Cela correspond au programme du Kremlin de réduire de 20% les effectifs de fonctionnaires d'ici 2013. Les réformes visent à baisser les frais et à se débarrasser des fonctionnaires irresponsables.

Le budget 2011-2013 lève les restrictions à une prompte redistribution des frais qui permettra de le rendre plus souple. Le gouvernement pourra réagir plus dynamiquement aux fluctuations de la conjoncture du marché.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала