Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Transnistrie: reprise des négociations possible (Medvedev)

S'abonner
Le processus de négociations sur le règlement en Transnistrie peut se poursuivre avec l'apparition d'un pouvoir efficace en Moldavie, a estimé le président russe Dmitri Medvedev.

Le processus de négociations sur le règlement en Transnistrie peut se poursuivre avec l'apparition d'un pouvoir efficace en Moldavie, a estimé mercredi le président russe Dmitri Medvedev.

"Je pense que le problème de la Transnistrie peut être réglé", a déclaré le chef de l'Etat, en recevant à Moscou les participants à une rencontre extra-muros de la Conférence de Munich sur la sécurité.

L'élection présidentielle du 28 novembre prochain pourrait mettre un terme à la crise politique que la Moldavie connaît depuis près de deux ans.

Selon M.Medvedev, le règlement est possible à condition que toutes les parties adoptent une approche constructive et soient disposées à s'entendre.

"L'attitude de la Roumanie doit aussi être plus posée et équilibrée", a-t-il ajouté.

La Transnistrie, bande de terre entre le fleuve Dniestr et l'Ukraine, à majorité russophone, réclame son indépendance par rapport à la Moldavie, tandis que Chisinau lui propose une large autonomie.

Plusieurs régions moldaves de la rive gauche du Dniestr, alarmées par les déclarations des milieux radicaux de Chisinau sur un éventuel rattachement de la Moldavie à la Roumanie, ont proclamé la création de la République moldave de Transnistrie après la chute de l'URSS. Les autorités moldaves se sont opposées à cette démarche et ont tenté d'introduire des troupes dans la république autoproclamée en 1992, ce qui a déclenché un conflit armé de plusieurs mois.

La paix dans la zone du conflit est maintenue par une Force unifiée comprenant des contingents russe, moldave et transnistrien. Les négociations internationales menées avec la participation de médiateurs étrangers au format "5+2" (Moldavie, Transnistrie, Russie, Ukraine et OSCE, plus l'UE et les États-Unis en qualité d'observateurs) ont été suspendues en février 2006.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала