Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Traité START : les élections au Etats-Unis auraient pu changer la donne

Traité START : les élections au Etats-Unis auraient pu changer la donne
Traité START : les élections au Etats-Unis auraient pu changer la donne - Sputnik France
S'abonner

Le comité pour les Affaires internationales de la chambre basse du parlement russe lève sa recommandation, donnée auparavant, de ratifier le Traité russo-américain START pour la raison d’une nouvelle donne après les élections législatives au Congrès des Etats-Unis.

Dans les nouvelles conditions les chances de voir la partie américaine ratifier le Traité « sont radicalement plus minces que jusqu’à présent », estime-t-on au comité russe. Cette nouvelle donne est dictée par l’affaiblissement des positions du président Obama et de son parti démocrate après les élections du 2 novembre.

Nous rappelons que M. Medvedev et Obama ont signé le Traité le 8 avril à Prague, et alors on prévoyait sa ratification simultanée par les parties. Il paraît qu’aujourd’hui ces plans sont menacés d’échec, considère Léonide Poliakov, professeur à l’Ecole supérieure de l’Economie.

La conjoncture politique intérieure aux Etats-Unis commence à changer, et la cote de popularité du président Obama n’est plus la même qu’au moment de la signature du Traité START par les présidents de nos pays. Les forces liées aux républicains sont visiblement intentionnées à stopper ce Traité. Dans ces conditions il serait politiquement plus raisonnable pour notre partie de faire une démarche préventive et déclarer que nous ne nous considérons plus liés par ce Traité.

D’autre part, la lutte des partis aux Etats-Unis ne doit pas offusquer l’essentiel : ce Traité est avantageux du point de vue stratégique pour les deux pays, souligne le rédacteur en chef de la revue « La Défense nationale » Igor Korottchenko.

Il importe de comprendre que START est indispensable aux Etats-Unis comme à la Russie puisqu’il abaisse le seuil des arsenaux nucléaires des deux pays. Et ensuite, il met en marche le mécanisme de nouveaux rapports entre les Etats-Unis et la Russie, qui deviennent plus pragmatiques, prévisibles et stables. Dans ce contexte, je pense que la direction russe reste acquise à l’idée d’une ratification la plus rapide possible du nouveau START. Mais la rapidité de ce processus dépend, en premier lieu, de nos partenaires américains.

Le comité de la Douma d’Etat pour les Affaires internationales craint qu’après ces élections le président Barack Obama aura plus de difficulté à appliquer la politique de « redémarrage » à l’égard de la Russie. On souligne au Comité que la levée de la recommandation de ratifier le Traité est une réaction à un possible changement de la position américaine et non russe concernant START. La Douma d’Etat doit réexaminer la question compte tenu de toute une série de réserves faites par la Commission pour les Affaires étrangères du Sénat des Etats-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала