Serbie/UE: Belgrade veut savoir la date des négociations d'adhésion

Après la capture de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, Belgrade espère que l'Union européenne annoncera la date précise du début des négociations sur son adhésion, a déclaré mardi à Sarajevo le président serbe Boris Tadic.

Après la capture de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, Belgrade espère que l'Union européenne annoncera la date précise du début des négociations sur son adhésion, a déclaré mardi à Sarajevo le président serbe Boris Tadic.

"Je suis convaincu que la Serbie mérite de connaître cette date. Sinon, l'UE donnera la chance à ceux qui ne veulent pas voir la Serbie au sein de l'Union", a annoncé le président dans une interview accordée à la chaîne allemande ARD.

A son avis, le début du printemps 2012 serait un bon moment pour le début des négociations.

Selon M.Tadic, sans intégration de Serbie à l'UE, la stabilité dans les Balkans occidentaux est impossible.

Le président français Nicolas Sarkozy avait auparavant exhorté Bruxelles à admettre la Serbie au sein de l'Union. Cependant, le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que Belgrade ne pouvait pas adhérer à l'UE avant l'arrestation de l'ancien leader des serbes croates Goran Hadzic, accusé de crimes de guerre commis sur le territoire de Croatie en 1991-1995.

Ratko Mladic, 69 ans, est inculpé par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour son rôle présumé pendant le conflit intercommunautaire en Bosnie (1992-1995). Arrêté le 26 mai à une centaine de kilomètres de Belgrade, il est déjà en route pour La Haye.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала