Belgique/voile intégral: amendes payées par un homme d'affaires français

L'homme d'affaire français Rachid Nekkaz se rend à Bruxelles pour payer deux amendes infligées à deux musulmanes, de 16 et de 17 ans, pour port du niqab dans la rue, rapportent les médias belges.

L'homme d'affaire français Rachid Nekkaz se rend mercredi à Bruxelles pour payer deux amendes infligées à deux musulmanes, de 16 et de 17 ans, pour port du niqab dans la rue, rapportent les médias belges.

M.Nekkaz se dit personnellement contre le niqab et est farouchement opposé à son port dans les lieux publics fermés comme les administrations ou les écoles. En revanche, pour ce qui est de la rue, il considère que la liberté de tout un chacun y est sacrée. Il estime d'ailleurs que ce type d'interdiction est particulièrement dangereux pour la démocratie.

Il y a un an, il a créé un fonds doté d'un million d'euros, intitulé le "fonds de défense de la laïcité et de la liberté".

Le port du voile intégral et du niqab dans les lieux publics est interdit en Belgique depuis le 23 juillet dernier. Les femmes qui porteront le voile recouvrant totalement leur visage dans des lieux publics encourent désormais une amende de 137,50 euros et une peine d'emprisonnement de sept jours, une législation plus sévère que dans l'Hexagone où la loi prévoit une amende de 150 euros ainsi qu'un stage de citoyenneté.

Le nombre exact de femmes qui portent le niqab ou la burqa en Belgique n'est pas connu, mais on estime qu'elles sont entre cent et trois cents sur une communauté musulmane estimée à un demi-million.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала