Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Phobos Grunt: la capsule devrait tomber sur la Terre

Phobos Grunt: la capsule devrait tomber sur la Terre
Phobos Grunt: la capsule devrait tomber sur la Terre - Sputnik France
S'abonner

La capsule de descente ainsi que des fragments de moteurs de la sonde russe Phobos Grunt, bloquée en orbite terrestre depuis son départ raté vers Mars le 9 novembre, pourraient tomber sur la Terre, a déclaré lundi un responsable de l'industrie spatiale russe.

"La capsule ne brûlera pas dans les couches denses de l'atmosphère parce qu'elle est spécialement conçue à cette fin. Elle atteindra donc la Terre, ainsi que d'autres éléments comme les fusibles des moteurs et les chambres de combustion des moteurs", a indiqué le responsable.
Le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Vladimir Popovkine, a récemment annoncé qu'aucun fragment de la sonde n'atteindrait la surface terrestre.

Les propergols toxiques (7,5 t de diméthylhydrazine asymétrique, UDMH) de la sonde n'atteindront pas la surface de la Terre, selon le responsable de l'industrie spatiale russe. "Pendant la chute, les réservoirs sont endommagés par les flammes, tout explose au contact de l'air chaud, l'hydrazine brûle", a expliqué le responsable.

Selon lui, les fragments qui tomberont sur la Terre ne seront probablement jamais retrouvés. "Même si nous connaissions l'endroit exact où la sonde entrera dans l'atmosphère, nous devrions rechercher les fragments dans un secteur grand comme la région de Moscou (environ 46.000 km²-ndlr.)", a-t-il indiqué. La capsule de descente de la sonde est un petit engin de 20 cm de diamètre qui pèse 7 kilos.

Phobos Grunt, la première sonde interplanétaire russe depuis 15 ans, a été lancée le 9 novembre depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. La sonde devait prélever des échantillons de sol et les ramener sur Terre dans trois ans.

Après s'être séparée de son lanceur Zenit-2SB, la sonde devait enclencher à deux reprises son propulseur afin de se positionner sur la direction de Mars, ce qu'elle n'a pas réussi à faire. La dernière mission vers Mars entreprise par la Russie, en 1996, s'était elle aussi soldée par un échec. 

RIA Novosti

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала