Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Piraterie: l'UE diffère la prolongation de l'opération Atalante

S'abonner
Réuni jeudi à Bruxelles, le Conseil des Affaires étrangères de l'UE a reporté la prise de la décision visant à proroger l'opération antipiraterie Atalante dans le golfe d'Aden, indique un communiqué du Conseil.

Réuni jeudi à Bruxelles, le Conseil des Affaires étrangères de l'UE a reporté la prise de la décision visant à proroger l'opération antipiraterie Atalante dans le golfe d'Aden, indique un communiqué du Conseil.

Selon le communiqué adopté à l'issue d'une rencontre des chefs de diplomatie des 27 pays membres de l'UE, la décision de prolonger le mandat de l'opération jusqu'à la fin de 2014 sera examinée début 2012.

Six à sept navires exercent actuellement des missions de patrouille au large de la Somalie. L'Espagne, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas et la Belgique sont les participants les plus actifs à l'opération Atalante appelée à sécuriser cette région infestée de pirates.

Depuis quelques années, les corsaires somaliens constituent la menace principale pour le transport maritime international dans l'océan Indien. La Somalie, partagée entre différentes factions hostiles depuis la chute du dictateur Mohamed Siad Barre en 1991, n'arrive pas à réprimer elle-même la piraterie au large de ses côtes.

La lutte contre ce fléau est menée depuis décembre 2008 dans le cadre de l'opération navale de l'UE Atalante, renforcée en août 2009 par l'opération de l'Otan, Ocean Shield. Ces opérations - qui consistent à patrouiller dans le golfe d'Aden et à escorter des cargos au large des côtes somaliennes - réunissent des bâtiments de guerre de différents pays, dont des frégates russes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала