Législatives russes: les électeurs très actifs (observateurs)

© RIA Novosti . Sergey Piatakov / Aller dans la banque de photosLégislatives russes: les électeurs très actifs (observateurs)
Législatives russes: les électeurs très actifs (observateurs) - Sputnik France
Le désir des électeurs de se rendre aux urnes a constitué une particularité majeure des élections législatives du 4 décembre en Russie, a déclaré lundi Tiny Kox, chef des observateurs de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

Le désir des électeurs de se rendre aux urnes a constitué une particularité majeure des élections législatives du 4 décembre en Russie, a déclaré lundi Tiny Kox, chef des observateurs de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

"La participation de millions de Russes aux élections a représenté le facteur le plus important", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse à Moscou.

Selon M. Kox, de nombreuses personnes en Russie et à en Occident ont affirmé "qu'il était inutile d'aller voter, car tout était déterminé d'avance". Cependant, a-t-il indiqué, "si les électeurs se sont rendus aux urnes, c'est parce qu'ils étaient conscients de l'importance de leurs voix".

Un représentant de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Petros Efthimiou, a fait remarquer pour sa part que les observateurs internationaux avaient reçu "l'aide et le soutien nécessaires".

"Nous avons activement coopéré avec la Commission électorale centrale", a-t-il indiqué.

"Nous avons constaté des améliorations considérables. Néanmoins, les efforts doivent être poursuivis afin d'améliorer le processus électoral en Russie", a conclu M. Efthimiou.

Des observateurs indépendants ont fortement apprécié le déroulement du scrutin, soulignant que leurs remarques revêtaient un caractère principalement technique.

Ainsi, d'après l'observateur polonais et directeur du Centre européen d'analyse géopolitique, Mateusz Piskorski, les irrégularités constatées n'ont pas pu influer sur les résultats des élections.

La  mission d'observation internationale comprenait 51 représentants de 20 pays, dont des membres de la Chambre des lords, des députés nationaux et européens ou encore des militants des droits de l'Homme.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала