Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Dernière ligne droite dans la campagne présidentielle russe

© Photo: RIA NovostiDernière ligne droite dans la campagne présidentielle russe
Dernière ligne droite dans la campagne présidentielle russe - Sputnik France
S'abonner
La présidentielle russe va bientôt se terminer. Et les médias sont à évaluer la situation politique dans le pays en faisant les pronostics sur l’avenir.

Les jeux sont faits, rien ne va plus, titre Nésavissimaïa gazéta. Les sociologues sont sûrs : M.Poutine gagne et cela au premier tour. Pourtant, les experts et les politiques préviennent qu’après les élections le pays et son leader doivent s’attendre aux problèmes. Le PC de Russie espère que le élections présidentielles suivantes auront lieu avant la date prévue, car « la république présidentielle de Poutine vit une crise sérieuse ». Le co-président du parti PARNAS Mikhaïl Kassianov est persuadé qu’après les élections Poutine se verra obligé de modifier ses opinions sur la politique interne, et l’opposition non-parlementaire est prête au dialogue constructif avec le futur chef de l’Etat. Le membre de la direction de l’institut du développement moderne Igor Yurguens a dit :  « Le premier-ministre se trouve à la croisée des chemins ». La situation dans le pays est loin d’être calme, est à conclure le média.

L’opposition veut toujours influencer les résultats du scrutin. Les partisans du parti Iabloko vont voter contre tous en inscrivant le nom de Iavlinsky ou bien en biffant les noms des autres candidats. Ainsi, le bulletin sera invalide. Selon le journal Kommersant, les membres de ce parti ont pris cette décision non parce que la Commission électorale n’a pas autorisé leur candidat à se présenter à la présidentielle, mais parce que le leader du parti Sergueï Mitrokhine estime que les autres candidats font partie du système fondé par le cinquième candidat, Vladimir Poutine. Pourtant, les membres du parti vont surveiller les élections pour que les bulletins invalides ne soient pas attribués à un candidat.

Le résultat principal de la campagne électorale actuelle est qu’elle a fait élargir l’espace de la politique publique, estime le magazine Expert. Après l’annonce du congrès du parti Russie unie que le candidat à la présidentielle sera Vladimir Poutine, on pensait que la campagne sera inconsistante. Mais c’est le contraire quis’est produit. L’intervalle entre les législatives et la présidentielle s’est fait remplir de genres politiques oubliés. Il faut avouer : la place Bolotnaya n’a pas engendré un mouvement civic ou politique uni. Les partisans de Vladimir Poutine ont montré qu’ils peuvent faire sortir dans les rues autant de monde. Les gens de Bolotnaya espèrent, selon le média, que leurs rumeurs ne disparaîtront pas après les élections. Et ce n’est pas pour renverser le pouvoir. La révolution n’est qu’un moyen pour obtenir ses objectifs dans la politique. Vladimir Poutine après avoir offensé les protestants a fait preuve qu’il est capable de tirer des leçons et de comprendre la situation dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала