Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bouclier antimissile: les USA font preuve d'égoïsme politique (Rogozine)

© RIA Novosti . Michail Fomichev / Aller dans la banque de photosLe vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine
Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine - Sputnik France
S'abonner
Les projets américains de défense antimissile manifestent l'égoïsme politique des Etats-Unis, a déclaré le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine, intervenant lors de la conférence internationale "Sécurité dans l'espace euro-atlantique: mythe ou réalité" à Moscou.

Les projets américains de défense antimissile manifestent l'égoïsme politique des Etats-Unis, a déclaré vendredi le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine, intervenant lors de la conférence internationale "Sécurité dans l'espace euro-atlantique: mythe ou réalité" à Moscou.

"A mon sens, les projets des Etats-Unis en matière de défense antimissile manifestent leur égoïsme politique", a-t-il dit.

Selon M.Rogozine, il serait beaucoup mieux de s'entendre diplomatiquement pour que la Russie ne soit pas contrainte de mettre au point des moyens pour garantir sa propre sécurité.

"La seule chose à déplorer est que l'on pourrait ne pas le faire et employer des dizaines de milliards de roubles à la satisfaction d'autres besoins", a estimé le chef adjoint du gouvernement russe.

Et de constater que la Russie s'était avérée en dehors du projet américain.

"Si les projets de défense antimissile se développent ainsi, on perdra le temps précieux et la chance unique de mettre en place un  système commun de sécurité en Europe", a souligné M.Rogozine.

Avant sa nomination au poste de vice-premier ministre, il a été pendant près de quatre ans l'ambassadeur de la Russie auprès de l'Otan.

La Russie et l'Otan ont décidé de coopérer sur la création d'un système de défense antimissile en Europe lors du sommet à Lisbonne en novembre 2010. Le partenariat était toutefois resté lettre morte, Washington refusant de signer un document contraignant garantissant que le futur bouclier ne menacerait pas le potentiel nucléaire russe. L'Alliance invite la Russie à la croire sur parole. La Russie estime que les parties doivent élaborer l'architecture du bouclier sur un pied d'égalité et prendre des mesures de confiance dans le domaine de la défense antimissile.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала