Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: liaison par satellite pour terroristes grâce à Al Jazeera

S'abonner
La chaîne de télévision Al Jazeera approvisionne les terroristes en Syrie en moyens de liaison par satellite (téléphone et internet), importés illégalement du Liban, de la Jordanie et de la Turquie, a annoncé au quotidien libanais As Safir Ali Hachem, ancien correspondant de la chaîne.

La chaîne de télévision Al Jazeera approvisionne les terroristes en Syrie en moyens de liaison par satellite (téléphone et internet), importés illégalement du Liban, de la Jordanie et de la Turquie, a annoncé mardi au quotidien libanais As Safir Ali Hachem, ancien correspondant de la chaîne.

"Cela se fait pour que les terroristes puissent contacter la chaîne et couvrir en direct les événements en Syrie à leur manière. La couverture objective de la crise syrienne n'intéresse pas la direction d'Al Jazeera", a raconté M.Hachem.

Selon ce dernier, la chaîne qatarie est prête à débourser 50.000 dollars pour une livraison de téléphones portables aux terroristes en Syrie.

Al Jazeera a subi récemment un exode du personnel clef de son bureau de Beyrouth: le correspondant Ali Hashem, le directeur de gestion Hassan Shaaban et le producteur Mousa Ahmad. Ces trois journalistes ont démissionné pour dénoncer la position de leur direction sur la crise syrienne.

Le 15 mars dernier, l'agence syrienne SANA, citant une source au sein du ministère de l'Information du pays, a rapporté que des groupes terroristes capturaient et tuaient des civils syriens afin de les faire passer pour des victimes du régime. Par ailleurs, selon la source, les chaînes satellitaires arabes (Al Jazeera et Al Arabiya) ont ces derniers temps commencé à embaucher des militants en qualité de correspondants pour couvrir ces faux crimes dans les régions contrôlées par les terroristes.

 "J'ai vu des hommes armés se déplaçant du Liban en Syrie, traversant la frontière", a déclaré M.Hachem, révolté par une couverture partiale de la crise syrienne.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon les estimations des Nations unies, la répression de la révolte y aurait déjà fait plus de 9.000 morts. Damas indique que 2.000 policiers et soldats syriens ont été tués dans les affrontements contre des bandits financés de l'étranger.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала