Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Double attentat de Damas: le Conseil de sécurité condamne

© RIA Novosti . Pavel DavydovDouble attentat de Damas: le Conseil de sécurité condamne
Double attentat de Damas: le Conseil de sécurité condamne - Sputnik France
S'abonner
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une déclaration proposée par la Russie et condamnant le double attentat-suicide qui avait fait plus de 50 morts dans la capitale syrienne Damas, a annoncé le président actuel du Conseil de sécurité, Agchine Mekhtiev (Azerbaïdjan).

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une déclaration proposée par la Russie et condamnant le double attentat-suicide qui avait fait plus de 50 morts dans la capitale syrienne Damas, a annoncé le président actuel du Conseil de sécurité, Agchine Mekhtiev (Azerbaïdjan).

"Les membres du Conseil de sécurité ont confirmé que le terrorisme présente un danger sérieux pour la paix et la sécurité internationale et que tous les actes de terrorisme étaient criminels et injustifiables quels que soient leurs mobiles, auteurs et où qu'ils soient commis", est-il indiqué dans la déclaration publiée par M.Mekhkiev.

Les pays membres du Conseil de sécurité ont appelé les parties en conflit à respecter le plan de règlement du conflit proposé par l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan et à mettre fin aux violences.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et M.Annan ont déjà dénoncé les explosions qui, selon le ministère syrien de l'Intérieur, avaient fait au moins 55 morts et 372 blessés.

Selon des informations préliminaires, les attentats visaient le bâtiment des services spéciaux syriens situé près d'une route conduisant à l'aéroport international de Damas. Ces explosions s'inscrivent dans le sillage des attentats que la Syrie connaît depuis décembre 2010. Les attaques terroristes visent principalement les forces de sécurité.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l'ONU, la confrontation armée y aurait déjà fait plus de 9.000 morts et quelque 230.000 réfugiés. Damas affirme pour sa part que plus de 2.500 policiers et soldats syriens, ainsi que plus de 3.200 civils ont été tués dans les affrontements contre des bandits financés depuis l'étranger.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала