Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Maltraitance d'enfants russes adoptés aux USA: Moscou indigné

S'abonner
Moscou est indigné par un nouveau cas de maltraitance d'enfants d'origine russe adoptés par des Américains, indique une déclaration de Konstantin Dolgov, chargé des droits de l'Homme au ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou est indigné par un nouveau cas de maltraitance d'enfants d'origine russe adoptés par des Américains, indique une déclaration de Konstantin Dolgov, chargé des droits de l'Homme au ministère russe des Affaires étrangères.

Selon M. Dolgov, pendant de nombreuses années, les époux O'Brian, résidant dans l'Etat du Wisconsin (Etats-Unis), ont utilisé des "méthodes inhumaines" pour punir leurs six enfants "adoptés selon toute apparence en 2004 en Russie". Ces derniers ont régulièrement été battus, asphyxiés et empoisonnés au gaz lacrymogène.

"Il est à noter que les adoptants ont invité leurs propres fils à prendre part aux sévices sur les mineurs adoptés", lit-on dans la déclaration de M. Dolgov mise en ligne sur le site du ministère des Affaires étrangères.

"Cette violation des droits de jeunes Russes aux Etats-Unis suscite de l'indignation", affirme le responsable de la diplomatie russe.

Il a rappelé que le 16 mai dernier, le couple O'Brian avait été mis en examen pour mauvais traitements infligés à ses six enfants adoptés.

"Nous espérons que l'enquête sera menée à bien et que les coupables assumeront une responsabilité pénale proportionnée à leur délit", a souligné M. Dolgov.

Moscou signale de nombreux cas de maltraitance d'enfants russes adoptés aux Etats-Unis. Or, la justice américaine se montre très clémente envers les coupables. Ainsi, le 18 novembre 2011, un tribunal de York (Pennsylvanie) a condamné le couple Nanette et Michael Craver à 16 mois de prison pour le meurtre non-prémédité de leur fils adoptif Vania Skorobogatov (Nathaniel Craver), mais les a libérés au terme de l'audience au motif que les époux avaient déjà passé plus d'un an et demi en prison.

Selon le délégué du président russe aux droits des enfants Pavel Astakhov, 19 enfants d'origine russe ont été tués par leurs parents adoptifs américains depuis le début des années 1990.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала