Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: les USA menacent d'employer la force

© RIA Novosti . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosSyrie: les USA menacent d'employer la force
Syrie: les USA menacent d'employer la force - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis inviteront le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter une résolution prévoyant un recours à la force contre la Syrie si le régime de Bachar al-Assad ne se montre pas disposé à régler le conflit par des moyens pacifiques, a déclaré le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner.

Les Etats-Unis inviteront le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter une résolution prévoyant un recours à la force contre la Syrie si le régime de Bachar al-Assad ne se montre pas disposé à régler le conflit par des moyens pacifiques, a déclaré le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner.

"Si la Syrie ne réalise pas de progrès substantiel (dans la mise en œuvre du plan Annan), les Etats-Unis et d'autres pays ne tarderont pas à engager contre le régime syrien des actions appropriées, y compris - si nécessaire - celles prévues par le chapitre 7 de la Charte de l'ONU", a indiqué mercredi M. Geithner lors d'une rencontre des "amis de la Syrie" à Washington.

Ce chapitre intitulé "Action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d'acte d'agression" autorise le Conseil de sécurité à décréter des sanctions et à décider un recours à la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité.

Le secrétaire au Trésor américain a également appelé la communauté internationale à ne pas relâcher sa pression sur Damas et à poursuivre les efforts diplomatiques afin de contraindre les autorités syriennes à appliquer le plan Annan.

La semaine dernière, le président Bachar al-Assad a déclaré dans un message au parlement que son gouvernement mettrait en œuvre tous les moyens pour combattre le terrorisme. Il a dans le même temps souligné que la Syrie était prête à engager un dialogue avec toutes les forces qui n'appellent pas à une intervention militaire étrangère.

Le président a toutefois souligné que le dialogue politique n'a jusqu'à présent pas permis de débarrasser le pays du terrorisme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала