Ossétie du Sud: Medvedev étonné par la réaction de Tbilissi à sa visite

© Sputnik . Ekaterina Chtukina / Aller dans la banque de photosOssétie du Sud: Medvedev étonné par la réaction de Tbilissi à sa visite
Ossétie du Sud: Medvedev étonné par la réaction de Tbilissi à sa visite - Sputnik France
Le premier ministre russe Dmitri Medvedev s'est dit étonné par le mécontentement exprimé par la Géorgie suite à sa récente visite en Ossétie du Sud, république sud-caucasienne reconnue par Moscou après une offensive militaire géorgienne de 2008.

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev s'est dit étonné par le mécontentement exprimé par la Géorgie suite à sa récente visite en Ossétie du Sud, république sud-caucasienne reconnue par Moscou après une offensive militaire géorgienne de 2008.

"Le ministère géorgien des Affaires étrangères, a-t-il quelque chose à voir avec cela? Le premier ministre russe s'est rendu dans un Etat souverain, la République d'Ossétie du Sud. Il a rencontré les dirigeants de ce pays et a évoqué des projets conjoints", a indiqué M.Medvedev sur la page russe de RIA Novosti sur Facebook, commentant sa visite du 8 août à Tskhinvali, la capitale sud-ossète.

Tbilissi avait déclaré que ce séjour "illégitime" était organisé "en violation de la législation géorgienne".

"Une Ossétie du Sud indépendante est un phénomène réel des relations internationales. Ce pays a fait son apparition sur la carte il y a quatre ans, principalement en raison d'une politique criminelle des autorités géorgiennes. Ce ne sont pas ces hommes qui doivent nous faire des leçons", a noté le premier ministre.

M.Medvedev a effectué une visite de travail en Ossétie du Sud à l'occasion du 4e anniversaire du début du conflit russo-géorgien dans cette république.

Le 26 août 2008, Dmitri Medvedev, qui occupait à l'époque le poste de président russe, a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie par rapport à la Géorgie, deux républiques autoproclamées qui ne reconnaissaient pas la souveraineté géorgienne depuis la chute de l'URSS. M.Medvedev a pris cette décision suite à un conflit russo-géorgien de cinq jours provoqué par une offensive militaire d'envergure de Tbilissi contre l'Ossétie du Sud qui avait fait des victimes parmi les civils sud-ossètes et soldats de la paix russes.

Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou et proclamé les républiques "territoires occupés". A ce jour, outre la Russie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud sont reconnues par le Nicaragua, le Venezuela, Nauru, Tuvalu et Vanuatu.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала