Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

South Stream: un embranchement vers la République serbe de Bosnie

© Sputnik . Ilia Pitalev / Aller dans la banque de photosSouth Stream: un embranchement vers la République serbe de Bosnie
South Stream: un embranchement vers la République serbe de Bosnie - Sputnik France
S'abonner
Le géant russe Gazprom et la République serbe de Bosnie ont signé vendredi un mémorandum prévoyant la construction d'un embranchement partant du gazoduc South Stream vers cette république des Balkans, indique un communiqué de Gazprom.

Le géant russe Gazprom et la République serbe de Bosnie ont signé vendredi un mémorandum prévoyant la construction d'un embranchement partant du gazoduc South Stream vers cette république des Balkans, indique un communiqué de Gazprom.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les parties "examineront la possibilité de construire une ramification du gazoduc South Stream. Celle-ci servirait à acheminer du gaz vers la République serbe de Bosnie et à approvisionner les localités situées sur son parcours", lit-on dans le communiqué.

Le PDG de Gazprom Alexeï Miller et le président de la République serbe de Bosnie Milorad Dodik ont tenu vendredi une rencontre dans le cadre du IXe forum international d'investissement à Sotchi. Ils ont notamment signé un mémorandum de coopération entre Gazprom et la République serbe.

D'une capacité de 63 milliards de m3 de gaz, le gazoduc South Stream est appelé à diminuer la dépendance des fournisseurs et des consommateurs vis-à-vis des pays transitaires, en l'occurrence l'Ukraine. Une partie du pipeline passera par le fond de la mer Noire, dans les eaux territoriales turques, et reliera le littoral russe au littoral bulgare. Sa longueur sera d'environ 900 km et sa profondeur maximale, de plus de deux km.

Pour construire la partie terrestre du gazoduc, la Russie a signé des accords intergouvernementaux avec la Bulgarie, la Serbie, la Hongrie, la Grèce, la Slovénie, la Croatie et l'Autriche. Le gazoduc doit entrer en service en 2015.

MM. Miller et Dodik ont également souligné leur intérêt à réaliser des projets dans la production d'énergie électrique, y compris à convertir des centrales au charbon en centrales au gaz.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала