Exhumation de Yasser Arafat : empoisonné ou pas ?

© Photo : EPAExhumation de Yasser Arafat : empoisonné ou pas ?
Exhumation de Yasser Arafat : empoisonné ou pas ? - Sputnik France
L’exhumation de la dépouille de Yasser Arafat, qui aurait été empoisonné au polonium, a relancé la lutte entre les groupes politiques au sein de l’Autorité palestinienne. En invitant les experts légistes russes à participer à l’exhumation du chef historique palestinien, Mahmoud Abbas espère rendre l’enquête la plus objective possible en augmentant au passage sa côte de popularité.

Les débats autour des causes du décès du leader palestinien se poursuivent depuis sa mort dans un hôpital français en novembre 2004. La cause officielle du décès est un accident vasculaire-cérébral massif. En juillet dernier un laboratoire suisse a analysé les effets personnels de Yasser Arafat et décelé des traces de polonium. Ce qui a permis à la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera, qui avait commandé cette analyse, d’affirmer que le premier président de l’Autorité palestinienne a été empoisonné au polonium.

L’exhumation du corps débutera le 26 novembre prochain. Les spécialistes français et suisses y participent parce que c’est en France et en Suisse que la procédure pénale a été ouverte. La semaine dernière les spécialistes russes ont été également invités par Mahmoud Abbas à participer à l’exhumation. Leur participation est très importante pour le président palestinien, est convaincu le politologue russe Stanislav Tarassov.

« L’opposition a commencé à émettre la thèse selon laquelle Abbas et certains de ses partisans ont contribué d’une façon ou d’une autre au retrait d'Arafat de la scène politique ».

Le moment est bien choisi, fait remarquer Stanislav Tarassov, car l’Assemblée générale des Nations unies doit se prononcer avant la fin novembre sur l'octroi à la Palestine du statut d’Etat observateur. Et le contact avec Moscou pourrait être très utile, dit le politologue.

« Abbas invite les spécialistes russes afin de déjouer une intrigue. Il compte sur la Russie parce qu’il continue d’avoir des relations de confiance avec elle ».

Sergueï Sereguitchev de l’Institut russe du Proche-Orient suppose quant à lui que Mahmoud Abbas est en train de préparer une offensive contre ses adversaires politiques.

« Abbas espère obtenir les preuves contre ses adversaires au Fatah afin de les accuser de la mort du légendaire président de l’Autorité palestinienne. Ou bien il connaît déjà  les résultats de l’exhumation ».

Selon Sergueï Sereguitchev il y a peu d’usine produisant du polonium dans le monde et le produit de chaque entreprise est estampillé.

« Les spécialistes détermineront où le polonium a été produit. La principale intrigue réside non seulement dans le fait même de l’empoisonnement, mais aussi dans l'origine du polonium et la manière dont il a pu se retrouver sur les vêtements d'Arafat. Abbas espère que les Russes pourront élucider ce point tout en restant objectifs ».

Les experts interrogés par La Voix de la Russie estiment par ailleurs que l’invitation de l’actuel leader de l’Autorité palestinienne a encore une autre signification : la Russie est invitée à participer plus activement au règlement pacifique. Parce qu’aujourd’hui celui-ci piétine et le plan proposé par l’Occident ne fonctionne pas. T

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала