Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Opération au Mali: Moscou confirme avoir reçu des propositions de participer

© RIA Novosti . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosUn véhicule d’islamistes brûlé au Mali
Un véhicule d’islamistes brûlé au Mali - Sputnik France
S'abonner
La Russie a effectivement reçu des propositions, notamment de la part de l'Union européenne, concernant une participation à l'opération au Mali, a confirmé devant les journalistes une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie a effectivement reçu des propositions, notamment de la part de l'Union européenne, concernant une participation à l'opération au Mali, a confirmé jeudi devant les journalistes une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

"Il y a eu, en effet, différentes propositions, y compris de la part de l'UE. Pour régler le problème, nous accordons une assistance à titre bilatéral, notamment aux autorités maliennes", a déclaré le diplomate, en commentant certaines publications selon lesquelles Moscou aurait refusé de participer à l'opération au Mali, faute d'accord approprié.

Et d'ajouter que la Russie jugeait important de se concentrer plutôt sur le volet politique du règlement de la situation au Mali.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Nous voudrions que la communauté internationale s'en occupe, en privilégiant surtout l'aspect politique", a-t-il indiqué.

Selon le diplomate, Moscou souhaite que la présence militaire française au Mali soit limitée.

"Nous estimons que la coopération russo-européenne en matière de maintien de la paix doit se faire sur un pied d'égalité. Nous avons proposé de signer un document-cadre. L'UE n'écoute pas toujours nos arguments, ce qui ne nous empêche pas de coopérer là où les circonstances l'imposent (…), notamment dans la lutte contre les pirates", a-t-il rappelé. 

La situation au Mali s'est considérablement dégradée suite aux attaques lancées par les islamistes contre les troupes gouvernementales dans les régions centrales du Mali. Le 10 janvier 2013, un contingent français est arrivé à Bamako pour appuyer l'armée malienne dans sa lutte contre les islamistes. Depuis, les effectifs français au Mali ont été portés à plus de 4.000 personnes. L'opération baptisée Serval réunit également les militaires des pays membres de la Communauté économique de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала