Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une nouvelle race des chats à cinq oreilles élevée en Russie ?

© Capture d'écran: RIA NovostiUne nouvelle race des chats à cinq oreilles élevée en Russie ?
Une nouvelle race des chats à cinq oreilles élevée en Russie ? - Sputnik France
S'abonner
La nature ne cesse pas de faire des surprises. Ce qui semble habituel de nos jours, provoquait un choc autrefois. C‘est le cas des sphynx, une race de chats caractérisée par la quasi-absence de la fourrure. Et maintenant c’est le tour des chats à cinq oreilles.

Il s’agit d’une chatte unique Lountia qui est vraiment une créature extraordinaire. Elle est la seule chatte à cinq oreilles au monde. Son maître Vladimir Obryvkov, chargé de cours à la chaire de l’anatomie, de la biologie et de l’histologie à la faculté de la médecine vétérinaire, l’a trouvé dans la rue, quand Lountia était un petit chaton.

Les oreilles normales de la chatte cohabitent avec une petite paire supplémentaire des oreilles tournées de 180 degrés, et elle a encore une oreille sur un côté de la tête. De plus, le cliché radiographique a montré que Lountia n’a pas sept vertèbres cervicales, mais seulement trois, qui sont soudées.

Les scientifiques estiment que les animaux avec de telles anomalies sont plus faibles et vivent moins que leurs frères. Mais Lountia est complètement saine et très active, elle a un bon appétit et des capacités mentales peu ordinaires. Ce serait bien dommage de perdre un tel trésor, c’est pourquoi son maître Vladimir a décidé de lui trouver un fiancé avec le même gène récessif dp.

Le zoologiste Dmitri Issonkine a raconté dans l’interview à La Voix de la Russie que le projet d’élever une progéniture à plusieures oreilles de cette chatte est réalisable.

« La race des sphynx canadiens a été élevée autrefois de la même façon. Pour faire cela il était nécessaire de croiser deux chats dépourvus de poils avec le gène récessif, ensuite sélectionner les chatons nés nus de la portée et répéter l’action. Une telle technologie peut être appliquée pour élever une race des chats à plusieures oreilles. Mais il y a une question à se poser : À quoi bon ? Le croisement des animaux ayant des liens de parenté détériorent leur santé ».

Le maître de Lountia Vladimir Obryvkov a néanmoins l’intention de lui trouver un fiancé. Le choix n’est pas facile à faire, car le nombre des prétendants à quatre oreilles n’est pas très grand. Mais Vladimir a trouvé un fiancé qui convient il y a peu de temps. C’est un chat à quatre oreilles qui s’appelle Lountik (la ressemblance des noms des deux félins ne peut être interprétée qu’un signe du destin). Sa maîtresse Lioudmila Chevtsova l’a déjà croisé quelques fois avec des chattes ordinaires, mais le gène dp ne s’est pas révélé. Tout de même la probabilité d’avoir une portée de chatons à quatre ou cinq oreilles des parents porteurs du gène récessif est très grande.

On prépare déjà Lountia pour un rendez-vous avec son prétendant de couleur rousse flamboyante. Ce couple félin peut-être servira à la création d’une nouvelle race des chats à cinq oreilles. Ce que nous repoussons de prime abord, devient souvent la norme quelque temps après.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала