Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Armes chimiques en Syrie: aucune preuve incontestable (Moscou)

S'abonner
La Russie ne dispose pas de preuves confirmant l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, a déclaré lundi aux journalistes le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev à l'issue d'une rencontre avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko à Minsk.

La Russie ne dispose pas de preuves confirmant l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, a déclaré lundi aux journalistes le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev à l'issue d'une rencontre avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko à Minsk.
 
"A mon avis, personne ne dispose d'informations véridiques sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie", a indiqué M. Patrouchev. 
 
Et d'ajouter: "Si quelqu'un en dispose, j'aimerais qu'il fournisse ces informations afin de montrer que ces armes ont bel et bien été utilisées".
 
Selon le secrétaire du Conseil de sécurité russe, rien ne prouve que l'arme chimique ait été employée par l'une des parties en conflit. 
 
"Vu la situation actuelle des dirigeants syriens, ont-ils ou non intérêt à utiliser cette arme? Je pense qu'il s'agit d'une voie suicidaire, et les autorités de Damas n'ont aucun intérêt à l'emprunter", a affirmé M. Patrouchev.
 
Il a dans le même temps souligné qu'il n'avait aucune preuve attestant l'utilisation de gaz de combat par l'opposition syrienne.
 
"Je ne possède pas d'informations qui me permettent d'en accuser l'opposition", a déclaré le responsable russe.
 
Il est néanmoins persuadé qu'une "enquête doit être ouverte pour trouver une réponse à ces questions".
 
Le gouvernement syrien a accusé l'opposition d'avoir utilisé des armes chimiques le 19 mars dans la province d'Alep. Les rebelles ont pour leur part affirmé que les troupes gouvernementales en avaient employé en décembre dernier à Homs.
 
La Maison Blanche et le Pentagone ont annoncé le 25 avril que selon le renseignement américain, les autorités syriennes auraient pu utiliser du gaz sarin.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала