Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Erdogan affirme avoir des preuves de l'usage d'armes chimiques par Damas

S'abonner
De nombreuses victimes des attaques chimiques lancées par les troupes syriennes sont soignées en Turquie, a annoncé vendredi le premier ministre de ce pays, Recep Tayyip Erdogan, ajoutant que ce fait constituait la preuve de l'utilisation de gaz de combat par Damas.

De nombreuses victimes des attaques chimiques lancées par les troupes syriennes sont soignées en Turquie, a annoncé vendredi le premier ministre de ce pays, Recep Tayyip Erdogan, ajoutant que ce fait constituait la preuve de l'utilisation de gaz de combat par Damas.
 
"Des blessés, victimes d'armes chimiques, figurent parmi les personnes placées dans nos hôpitaux. Il ne fait aucun doute que le régime [de Bachar el-Assad] utilise des missiles et des gaz de combat", a déclaré M. Erdogan dans une interview à la chaîne de télévision américaine NBC. Le chef du gouvernement turc n'a pas cité de détails concernant le lieu et la date d'utilisation de ces armes.
 
En revanche, il a souligné que "la ligne rouge" autorisant les Etats-Unis à intervenir pour renverser le président Assad "avait été franchie depuis longtemps". M. Erdogan a également appelé Washington à "assumer une plus grande responsabilité" pour résoudre la crise syrienne.
 
Le régime et l'opposition s'accusent mutuellement d'utiliser des armes chimiques. Les autorités syriennes rejettent les allégations de Washington selon lesquelles Damas aurait pu en employer le 19 mars à Alep et envisagent d'inviter des spécialistes russes pour enquêter sur cette attaque présumée. Les rebelles accusent pour leur part le régime d'avoir utilisé des armes chimiques en décembre 2013 à Homs.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала