Ukraine: entamer le dialogue et renoncer aux ultimatums (Ianoukovitch)

© RIA Novosti . Ekaterina Shtukina / Aller dans la banque de photosViktor Ianoukovitch
Viktor Ianoukovitch - Sputnik France
Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a appelé toutes les forces politiques du pays, y compris l'opposition, à entamer le dialogue en vue de sortir l'Ukraine de la crise et à renoncer aux ultimatums.

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a appelé mercredi toutes les forces politiques du pays, y compris l'opposition, à entamer le dialogue en vue de sortir l'Ukraine de la crise et à renoncer aux ultimatums.

"J'invite les représentants de toutes les forces politiques, les saints pères et les représentants de l'opinion, au dialogue national. Personnellement, je suis prêt à participer à une telle "table ronde". Afin de parvenir à un compromis, j'appelle l'opposition à l'accepter, à renoncer à la voie de la confrontation et des ultimatums", lit-on dans la déclaration du chef de l'Etat, publiée sur son site.

Selon M.Ianoukovitch, la seule issue à la crise passe par la voie de la réconciliation et du consensus.

"Toutes les parties doivent agir strictement dans le cadre de la loi et de la Constitution de l'Ukraine", a souligné le président.

Depuis le 21 novembre, l'Ukraine connaît une vague de contestation populaire déclenchée par la décision du pouvoir de suspendre le processus d'association avec l'Union européenne.

Dimanche 8 décembre, l'opposition ukrainienne a organisé une vaste manifestation à Kiev pour réclamer la destitution du président Viktor Ianoukovitch et la démission du gouvernement en place, ainsi que la tenue d'élections présidentielle et parlementaires anticipées.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les forces de l'ordre ont repoussé les manifestants rassemblés sur la place de l'Indépendance à Kiev et démoli les barricades érigées par les manifestants pro-UE. Selon la police, il s'agit d'une mesure entreprise conformément à une décision judiciaire pour rétablir la circulation automobile au centre de la capitale ukrainienne. L'opposition est toutefois persuadée que c'est une tentative pure et simple de disperser euro-Maïdan, bien que le ministère de l'Intérieur le démente formellement.

Vitali Klitchko, leader du parti Oudar, qui représente une des principales forces d'opposition en Ukraine, a déclaré ne pas voir de possibilité de dialoguer avec un pouvoir usant de la force contre des manifestants pacifiques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала