Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

EuroMaïdan: l'UE souhaiterait renverser le pouvoir ukrainien (député russe)

© RIA Novosti . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosSituation à Kiev
Situation à Kiev - Sputnik France
S'abonner
L'Union européenne se serait fixé pour objectif de renverser les autorités ukrainiennes actuelles à l'aide du "Maïdan orange" pour imposer ensuite son accord d'association à Kiev, considère le chef de la commission des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe), Alexeï Pouchkov.

L'Union européenne se serait fixé pour objectif de renverser les autorités ukrainiennes actuelles à l'aide du "Maïdan orange" pour imposer ensuite son accord d'association à Kiev, considère le chef de la commission des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe), Alexeï Pouchkov.

"Selon toute probabilité, une ligne dure contre le président Ianoukovitch et le gouvernement ukrainien prévaut au sein de l'UE. Jusque-là deux approches prédominaient. Les uns affirmaient que l'UE n'envisageait pas d'apporter des changements à l'accord d'association et que si l'Ukraine souhaitait le signer, elle devait accepter l'accord qui lui avait été proposé. Les autres, notamment l'ancien président polonais Alexandre Kwasniewski, disaient qu'il était indispensable d'octroyer d'urgence à Kiev 20 milliards de dollars d'aide financière. Mais ces derniers se sont retrouvés en minorité", a expliqué le député russe dans une interview à RIA Novosti.

Selon ce dernier, l'UE a mis le cap sur le renversement du gouvernement de Victor Ianoukovitch au moyen du "Maïdan orange" et de ses pressions politiques.

© RIA NovostiAssociation Ukraine-UE: avantages et inconvénients
Association Ukraine-UE: avantages et inconvénients - Sputnik France
Association Ukraine-UE: avantages et inconvénients

"Si l'UE renonce à l'association, cela ne signifie pas pour autant qu'il renonce à l'idée d'imposer l'accord que le président Ianoukovitch et [le premier ministre du pays Nikolaï] Azarov ont rejeté. Il est évident qu'aucun Etat normal n'acceptera le paquet malingre proposé par l'UE à l'Ukraine dans le cadre du présent accord. C'est une tentative de coloniser l'Ukraine pour 660 millions d'euros", a poursuivi M.Pouchkov.

"Si avant M.Ianoukovitch a été perçu comme un éventuel partenaire, il serait perçu aujourd'hui comme un rival politique sur qui il faut exercer des pressions", a indiqué le député russe avant de conclure que l'Europe était intéressée par la tenue d'une présidentielle anticipée en Ukraine et par l'arrivée au pouvoir d'une marionnette de l'Occident.

L'Ukraine et l'UE devaient signer un accord d'association fin novembre lors du sommet de Vilnius, mais le gouvernement ukrainien a décidé de suspendre ce processus en raison des difficultés économiques.

Le commissaire européen chargé de la politique de voisinage, Stefan Füle, a fait savoir dimanche que l'UE avait suspendu les négociations sur la conclusion d'un accord d'association et de libre-échange avec Kiev.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала