Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Référendum en Crimée: l'UE sanctionne 21 responsables russes et criméens

© Sputnik . Sergey Venyavski / Aller dans la banque de photosRéférendum en Crimée: l'UE sanctionne 21 responsables russes et criméens
Référendum en Crimée: l'UE sanctionne 21 responsables russes et criméens - Sputnik France
S'abonner
L'UE sanctionne 8 responsables de Crimée, 10 députés de la Douma et membres du Conseil de la Fédération (deux chambres du parlement russe) et 3 haut gradés militaires qu'elle privera de visa et dont les actifs seront gelés, a annoncé Frank-Walter Steinmeier, chef de la diplomatie allemande.

L'UE sanctionne 8 responsables de Crimée, 10 députés de la Douma et membres du Conseil de la Fédération (deux chambres du parlement russe) et 3 haut gradés militaires qu'elle privera de visa et dont les actifs seront gelés, a annoncé lundi Frank-Walter Steinmeier, chef de la diplomatie allemande.

"La liste comporte 8 politiques haut placés de la Crimée, 10 personnes de la Russie, représentants de la Douma et du Conseil de la Fédération. On verra également figurer sur cette liste 3 militaires (russes), dont le commandant de la Flotte russe de la mer Noire", a déclaré le ministre.

Ce premier train de sanctions européennes vise 21 personnalités jugées "responsables de l'annexion de la Crimée par la Russie", des sanctions supplémentaires devant suivre dans les prochains jours.

Auparavant, le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius  a notamment écrit sur son compte Twitter: "Concrètement, les vingt-huit ministres des Affaires étrangères ont fixé la liste de responsables privés de visa pour l'UE et dont les actifs financiers seront gelés. Bruxelles prendra des sanctions supplémentaires dans les prochains jours".

Un changement de pouvoir s'est opéré le 22 février à Kiev. La Rada suprême (parlement ukrainien) a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions et réformé la Constitution. Se proclamant toujours président légitime, M.Ianoukovitch a qualifié ces événements de "coup d'Etat". Moscou a aussi mis en doute la légitimité des récentes décisions de la Rada suprême ukrainienne.

Plusieurs régions de l'Est et du Sud de l'Ukraine et la république autonome ukrainienne de Crimée ne reconnaissent pas les nouvelles autorités de Kiev. La Crimée a décidé de tenir un référendum sur son statut politique.

Le référendum en question, dont l'Occident conteste la légitimité, s'est déroulé dimanche 16 mars. Selon le bilan définitif, 96,77% des personnes ayant pris part au vote se sont prononcées en faveur du rattachement de la région à la Russie en tant que sujet fédéral. Les autorités criméennes sont sceptiques quant aux déclarations de l'Occident sur le caractère illégitime du référendum. Le président russe Vladimir Poutine a indiqué que ce référendum était tout à fait conforme à la Charte des Nations unies.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала