Non-prolifération nucléaire: Kiev pourrait dénoncer le Traité TNP

L'Ukraine pourrait dénoncer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en cas d'adoption d'un projet de loi ad hoc soumis vendredi à la Rada suprême (parlement ukrainien).

L'Ukraine pourrait dénoncer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en cas d'adoption d'un projet de loi ad hoc soumis vendredi à la Rada suprême (parlement ukrainien).

Le projet de loi a été avancé par deux députés du parti Batkivtchina (Patrie), Valentin Koroliouk et Alexandre Tchernovolenko, et un député du parti OUDAR, Sergueï Kapline.

La Rada suprême a adopté la loi sur l'adhésion de l'Ukraine au Traité TNP le 16 novembre 1994, trois ans après la dislocation de l'URSS. Le 5 décembre 1994, l'Ukraine, les Etats-Unis, la Russie et la Grande-Bretagne ont signé le Mémorandum de Budapest sur les garanties pour la sécurité et l'intégrité territoriale ukrainiennes en échange de la signature par Kiev du Traité TNP. L'Ukraine a accepté de se défaire de ses stocks d'armes nucléaires dont elle avait hérité de l'URSS. Les têtes nucléaires ont été envoyées en Russie pour démantèlement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала