Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

APCE: sortie de la Russie, grand préjudice pour l'organisation (député)

S'abonner
La sortie de la Russie de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) nuirait beaucoup plus à l'organisation qu'à la Russie elle-même, a estimé le président de la Commission pour les Affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe) Alexeï Pouchkov.

La sortie de la Russie de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) nuirait beaucoup plus à l'organisation qu'à la Russie elle-même, a estimé lundi le président de la Commission pour les Affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe) Alexeï Pouchkov.

"Je pense que, politiquement, l'APCE en serait beaucoup plus affectée que la Russie. L'assemblée ne pourrait plus influer sur nous. Elle seraot privée de toute possibilité de rédiger des rapports sur la Russie, d'envoyer chez nous des missions de suivi et d'observation. Autrement dit, tout un segment d'activités disparaîtrait, et, autant que je sache, la direction de l'APCE et les chefs des principaux groupes de députés sont opposés à l'exclusion de la Russie (…), comprenant que cela réduirait considérablement le potentiel de l'organisation", a déclaré M.Pouchkov sur la chaîne de télévision Rossia 24.

Selon le parlementaire, la sortie de la Russie de l'APCE satisferait les instincts antirusses de ces délégations qui convoitent l'exclusion de la Russie, "mais après la satisfaction de ces instincts l'APCE se retrouverait dans une impasse".

La session de l'APCE se déroule à Strasbourg du 7 au 13 avril. L'initiative pour retirer le mandat à la délégation russe en raison de la situation autour de la Crimée se trouvera au centre de la discussion. Le Britannique Robert Walter a suggéré de suspendre les députés russes de leurs fonctions jusqu'à la fin de l'année en cours. Cette proposition a déjà été soutenue par 74 parlementaires. Le Danois Michael Aastrup Jensen propose de les priver de droit de vote. Cette initiative a été appuyée par 53 parlementaires.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала