La Russie coopérera avec la Chine sans préjudice pour l'UE (sénatrice)

© RIA Novosti . Alexei Nikolsky / Aller dans la banque de photosPrésidente du Conseil de la Fédération (sénat russe) Valentina Matvienko
Présidente du Conseil de la Fédération (sénat russe) Valentina Matvienko - Sputnik France
La Russie développera ses relations avec la Chine et les Etats d'Asie-Pacifique sans préjudice pour ses liens avec les pays européens, a déclaré la présidente du Conseil de la Fédération (sénat russe) Valentina Matvienko sur la chaîne de télévision TV Centre.

La Russie développera ses relations avec la Chine et les Etats d'Asie-Pacifique sans préjudice pour ses liens avec les pays européens, a déclaré samedi la présidente du Conseil de la Fédération (sénat russe) Valentina Matvienko sur la chaîne de télévision TV Centre.

"Nous n'envisageons en aucune façon de développer notre coopération avec l'Asie-Pacifique et notre partenariat stratégique avec la Chine au détriment de nos relations avec l'Europe. Nous avons des intérêts à l'est comme à l'ouest et nous souhaitons développer des relations multivectorielles et mutuellement avantageuses dans toutes les régions", a déclaré Mme Matvienko.

Elle a souligné que l'attention accrue pour la région Asie-Pacifique résultait de la stratégie définie par le chef de l'Etat russe en 2012 lors du sommet de l'APEC à Vladivostok.

Le 21 mai dernier, le groupe public russe Gazprom et la société chinoise CNPC ont signé un méga-contrat pour 400 milliards de dollars, prévoyant la livraison de 38 milliards de mètres cubes de gaz à la Chine. Ce projet encouragera l'élargissement des infrastructures russes de transport de gaz et stimulera le développement des régions orientales du pays.

Les investissements de Gazprom dans le projet sont évalués à 55 milliards de dollars.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала