Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Irak: Maliki confirme et "salue" la frappe aérienne syrienne contre l'EIIL

© RIA Novosti . Sergey Guneev / Aller dans la banque de photosPremier ministre irakien Nouri al Maliki
Premier ministre irakien Nouri al Maliki - Sputnik France
S'abonner
Le premier ministre irakien Nouri al Maliki a confirmé que l'aviation syrienne avait bombardé cette semaine les positions des djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et a "salue" toute action contre les terroristes, rapporte la BBC.

Le premier ministre irakien Nouri al Maliki a confirmé jeudi que l'aviation syrienne avait bombardé cette semaine les positions des djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et a "salue" toute action contre les terroristes, rapporte la BBC.

Selon les médias, la Syrie a effectué des frappes aériennes en Irak, notamment les concentrations de djihadistes près de la ville frontalière d'Al Kaïm, contrôlée par les islamistes. Ce raid aérien aurait fait 18 à 20 morts et des dizaines de blessés. D'après certains médias, il pourrait s'agir de frappes portées par des drones américains, mais le Pentagone a formellement démenti cette information.

Cité par la BBC, le chef du gouvernement irakien a toutefois indiqué ne pas avoir sollicité cette intervention syrienne mais "salue" toute action contre l'EIIL, qui s'est emparé d'une partie du nord-ouest de l'Irak et de l'est de la Syrie. Toujours est-il que les médias officiels syriens ont démenti toute intervention de leur pays en Irak.

Les autorités de l'Irak et de la Syrie essaient d'endiguer l'offensive de l'EIIL, déterminé à conquérir un vaste territoire riche en pétrole. Depuis les trois dernières semaines, les commandos de l'EIIL, soutenus par les tribus sunnites et d'anciens militaires irakiens, ont envahi plusieurs villes de l'Irak et des territoires situés à la frontière avec la Syrie et la Jordanie.

L'armée et la police irakiennes ont tenté de reprendre les territoires occupés par les djihadistes, mais n'ont toujours pas réussi à inverser la situation. Bagdad a sollicité l'aide militaire d'autres pays, notamment des Etats-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала