Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des exercices de l'OTAN en mer Noire pour endiguer la Russie

© © Photo: REUTERS/Bogdan CristelDes exercices de l'OTAN en mer Noire pour endiguer la Russie
Des exercices de l'OTAN en mer Noire pour endiguer la Russie - Sputnik France
S'abonner
Les exercices d’envergure des forces navales de l’OTAN sous le nom de code « Brise-20014 » se déroulent à l’Ouest de la mer Noire, près des côtes bulgares, avec la participation de bâtiments de combat et auxiliaires de Bulgarie, de Turquie, de Grèce, d’Italie, de Grande Bretagne et d’autres pays. La presse met un accent particulier sur l’engagement du croiseur américain porte-missiles Vella-Gulf.

Les experts se demandent si les États-Unis tentent de se servir de ces exercices pour faire pression sur la Russie en rapport avec la situation en Ukraine.

Andreï Boldyrev, directeur de recherche du département turc du Centre d’études des pays du Proche et du Moyen-Orient de l’Institut d’études orientales, estime que de telles prévisions n’ont ou presque aucune raison d’être :

« Le format des exercices Brise-2014 qui se déroulent en ce moment en mer Noire est celui des exercices réguliers de l’OTAN, ce que montre la participation de la Turquie, qui ne veut pas compromettre ses relations avec la Russie à cause de la crise ukrainienne. Elle n’accepterait pas de prendre part à ces exercices si ceux-ci portaient un caractère ouvertement antirusse. Que les États-Unis souhaitent instrumentaliser ces exercices otaniens réguliers comme une sorte de démarche militaire et politique contre la Russie, relève d’un effort de propagande pur et simple. »

Et voici le commentaire fait par Koray Gürbüz, expert de l’université Bilkent d’Ankara :

« Les Américains ont pris l’initiative de ces exercices navals d’envergure en mer Noire à seulement 130 milles de la Crimée redevenue russe. Ce comportement des États-Unis menace aussi bien les intérêts de plusieurs pays riverains de la mer Noire que la sécurité régionale dans son ensemble. »

La mer Noire et les détroits sont aujourd’hui une grande route internationale sécurisée de transit d’hydrocarbures, mais les États-Unis s’efforcent justement de remettre en cause la sécurité de cette route maritime.

Ils ne ménagent aucun effort pour s’assurer leur présence en mer Noire qui permet de contrôler le Caucase du Nord. La politique américaine en mer Noire vise principalement l’endiguement de la Russie par son encerclement.

Membre de l’OTAN, la Turquie est obligée d’évoluer dans le sillage des États-Unis qui cherchent à prendre pied en mer Noire en profitant de la crise ukrainienne. Les exercices réguliers « Brise-2014 » apparaissent comme une franche entreprise d’intimidation dans le contexte de la crise ukrainienne.

Qu’ont perdu Les États-Unis en mer Noire et quel rapport ont-ils avec cette région ? Aucun, cela va de soi. Ces exercices ont donc pour but l’endiguement de la Russie. La Turquie n’aurait pas dû y prendre part. /N

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала